Après l’ouragan Irma, la violence du contrecoup psychologique : "Les gens sont complètement perdus"

Dix jours après le passage d’Irma, l’urgence est aussi désormais psychologique à Saint-Martin. Cauchemars, grande agitation ou au contraire anesthésie émotionnelle, tous ces symptômes apparaissent et le traumatisme est profond.

Des habitants de Saint-Martin constatent les dégâts, le 11 septembre, après le passage de l\'ouragan Irma. 
Des habitants de Saint-Martin constatent les dégâts, le 11 septembre, après le passage de l'ouragan Irma.  (MARTIN BUREAU / AFP)
avatar
Edité par Cécile MimautfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Depuis le passage de l'ouragan Irma sur Saint-Martin, le 6 septembre, de plus en plus d’habitants de Saint-Martin vont consulter psychologues et psychiatres. Une trentaine s’est présentée jeudi 14 septembre aux urgences de l’hôpital de Marigot. C’est six fois plus que dans les premiers jours qui ont suivi le cyclone. Arlène Jeffry est psychologue clinicienne, référente de la cellule d’urgence médico-psychologique de Saint-Martin. Elle décrit à franceinfo des patients "complètement perdus et qui ne savent pas comment repartir".  

Un réveil brutal

Après la phase de sidération qui a immédiatement suivi le passage de l'ouragan, un sentiment de crainte a gagné les habitants de l’île, en proie aux pillages et à l’insécurité. Mais une semaine après le passage dévastateur d’Irma, les consciences s’éveillent et le traumatisme s’installe, explique la psychologue, "parce que les personnes se rendent compte que ce n’est pas un cauchemar, mais la réalité".

Comment rembourser ses emprunts, comment scolariser ses enfants, comment reprendre le travail et recommencer à vivre comme avant, et pour certain comment survivre quand on n’a plus de quoi se payer à manger ? "Une femme qui faisait la queue pour prendre de l’essence s’est rendue compte qu’elle avait tout perdu et s’est effondrée", raconte la clinicienne. Un réveil aussi brutal que le cauchemar qui l’a précédé.

Arlène Jeffry, psychologue clinicienne à Saint-Martin, au micro franceinfo de Jérôme Jadot
--'--
--'--

Une présence humaine indispensable

Deux équipes de Secouristes sans Frontières ont été envoyées à Saint-Martin pour apporter, aux côtés des autorités locales et des autres ONG sur place, une aide médicale, logistique mais aussi psychologique à la population. "L’île est dévastée et les gens sont effectivement très perturbés sur le plan psychologique", confirme  le docteur Hervé Roy, responsable médical de Secouristes sans Frontières. "C’est catastrophique de vivre ça, de ne plus savoir comment les choses vont se dérouler, d’avoir tout perdu", poursuit-il.

Le fait de voir qu’en dehors de ce qui a été mis en place par l’Etat, il y a aussi des bénévoles qui quittent leur travail et leur famille de métropole pour venir aider, amène un peu de réconfort.

Hervé Roy, de l'ONG Secouristes sans Frontières

à franceinfo

Opérationnelles depuis jeudi, une première équipe médicale et paramédicale va apporter son soutien aux habitants des zones isolées de Saint-Martin, tandis qu’une autre aide à la reconstruction des zones sinistrées. Cette présence visible est essentielle pour les personnes sinistrées, estime le Dr Roy : "Dans ce genre de situation, on sait gérer la partie somatique, mais toute la partie psychologique est très importante. C’est aussi l’intérêt d’avoir notre équipe de secouristes sur place."

Une radio d’urgence pour garder le lien

Dans ce contexte, Urgence Info Îles du Nord, la radio d'urgence lancée par Radio France pour les populations de Saint-Martin et Saint-Barthélemy après le passage des ouragans Irma et José émet à Saint-Martin sur la fréquence 91.1 FM et à Saint-Barthélemy sur 90.9 FM. On peut aussi l'écouter sur Internet. Cette radio d'urgence lancée dimanche 10 septembre diffuse 7 jours sur 7 et 24h sur 24 des messages à destination des populations sur la météo, la sécurité, la distribution des rations alimentaires et de l'eau, l'état des réseaux, le rétablissement des liaisons commerciales et les messages sanitaires. Elle reprend également toutes les infos et reportages consacrés aux ouragans et à leurs conséquences.

Selon un dernier bilan, l'ouragan Irma a fait au moins onze morts et plusieurs disparus dans les Antilles françaises, et causé des dégâts matériels considérables.  Le président Emmanuel Macron s’est rendu sur place cette semaine et a annoncé mercredi une aide supplémentaire d'urgence. L’ouragan de catégorie 5, qui s’est abattu sur plusieurs îles situées entre l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes, dont Cuba, ainsi que sur la Floride, a fait près de 80 victimes au total, selon un bilan provisoire. Les pertes matérielles sont estimées à 18 milliards de dollars aux États-Unis et 7 milliards dans les Caraïbes.