VIDEO. Canada : le réchauffement climatique a modifié l'écoulement de rivières

La fonte rapide d'un glacier a modifié le sens des cours d'eau, selon une étude de géologues américains et canadiens, publiée lundi.

STORYFUL NEWS
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le phénomène est rare et spectaculaire. La fonte rapide d'un glacier provoquée par le réchauffement climatique a modifié un réseau hydrographique du territoire du Yukon (nord-ouest du Canada) avec une redirection des eaux et l'assèchement d'une rivière, rapporte une étude de Nature Geoscience (en anglais), lundi 17 avril, 

Asséchée, la rivière Slims tirait auparavant sa source du glacier Kaskawulsh (situé dans le sud du Yukon), à plus de 2 000 mètres d'altitude à la frontière avec l'Alaska. Les eaux alimentaient en aval le lac Kluane, puis le fleuve Yukon avant de se jeter dans la mer de Béring.

Des changements "dramatiques"

En mai 2016, la fonte en quatre jours seulement du glacier a modifié le ruissellement des eaux. Les eaux du glacier alimentent désormais la rivière Kaskawulsh, puis le fleuve Alsek qui se jette dans l'océan Pacifique à quelque 1 300 kilomètres de sa destination initiale.

Avec la hausse spectaculaire des températures dans cette région du monde, "l'habitat naturel est altéré" et conduit à des changements "dramatiques", avec des modifications dans la chimie et la biologie des eaux concernées, explique Gerard Roe, professeur à l'université de Washington, à Seattle (Etats-Unis).

L'avenir du lac Kluane, qui n'est plus alimenté, est "incertain".  Son niveau a déjà commencé à baisser, tandis que le débit de la rivière Alsek est bien plus important.

Le parc provincial de Tatshenshini-Alsek, dans la province de Colombie-Britannique (Canada), le 7 octobre 2014.
Le parc provincial de Tatshenshini-Alsek, dans la province de Colombie-Britannique (Canada), le 7 octobre 2014. (BOB STRONG)