Electricité : la maintenance des centrales nucléaires fait craindre des coupures

Sur le plateau du 19/20 ce mercredi 8 novembre, le journaliste de France 3 Jean-Christophe Batteria évoque les possibles coupures de courant prévues pour cet hiver.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cet hiver, des coupures de courant pourraient perturber le réseau français. Sur le plateau du 19/20, le journaliste de France 3 Jean-Christophe Batteria explique pourquoi. "Notre électricité dépend aux trois quarts du nucléaire. C'est la fameuse part du nucléaire en France qui atteint les 75%, nous sommes en quelque sorte les champions du monde, précise le journaliste. Mais aujourd'hui, 20 réacteurs sur 58 sont à l'arrêt pour des opérations de maintenance. La capacité nucléaire actuelle n'est donc que de 68,8%, l'objectif est d'atteindre les 90% cet hiver. Mi-novembre, plusieurs réacteurs seront remis en marche, mais nous serons loin du compte : s'il y a baisse de production au moment où il y a baisse des températures, il y a effectivement risque de coupures".

Causes et solutions

Le parc vieillit et les opérations sont de plus en plus longues. Le journaliste ajoute : "L'autorité de sûreté nucléaire fait également respecter des normes des plus en plus drastiques et compliquées. Après Fukushima, on a par exemple dû mettre en place des systèmes antisismiques. Le directeur du parc nucléaire évoque également des 'difficultés de compétences', notamment dans 'les équipes des principaux fournisseurs'. Pour compenser, il est possible d'acheter de l'électricité aux pays frontaliers ou encore de redémarrer les centrales thermiques, mais cela est très mauvais pour l'environnement."

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale nucléaire de Civaux (Vienne), le 25 avril 2016. 
La centrale nucléaire de Civaux (Vienne), le 25 avril 2016.  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)