Emmanuelle Cosse : "Il est important que la France soit exemplaire"

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts était l'invitée des "4 Vérités" ce vendredi 21 août 2015.

Voir la vidéo
France 2
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Jean-Marie Le Pen a été exclu du Front national jeudi 20 août. Pour Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, "ce parti qui soi-disant veut s'occuper des préoccupations des Français ne s'occupe que de ses problèmes familiaux". Selon elle, cette exclusion ne fait pas du FN un parti plus fréquentable. "Je ne vois pas en quoi un parti xénophobe qui veut faire de l'exclusion son dada est un parti plus fréquentable. Il s'agit d'un parti qui a des idées extrêmement gravissimes pour notre pays", a-t-elle déclaré.

Le dérèglement climatique affecte l'économie et l'agriculture

Le 20 août également, François Hollande était en déplacement en Isère pour parler de transition énergétique. S'il n'y avait pas d'accord lors de la conférence climat du mois de décembre, ce serait "une catastrophe", a-t-il déclaré. Un avis que partage la sécrétaire nationale d'EELV : "Il est important que le chef de l'État rappelle l'urgence à avoir un accord qui oblige l'ensemble des États émetteurs de gaz à effet de serre à réduire cette émission, parce que l'avenir de la planète est en danger. [...] Aujourd'hui, on parle de dérèglement climatique. Cela a un impact sur le développement économique et des répercussions sur le monde agricole. On fait face à des sécheresses à des moments, des pluies diluviennes à d'autres."

"La France a beaucoup d'efforts à faire"

La France est-elle exemplaire ? "Pour contraindre les États du G20 à baisser leurs émissions, il est important que la France soit exemplaire pour qu'elle soit leader. Il me semble que la France a encore beaucoup d'efforts à faire, et notamment dans la lutte contre la pollution de l'air et des sols", a déclaré Emmanuelle Cosse.

Les Verts envisagent-ils un retour au gouvernement ? Réponse de la secrétaire nationale du parti : "Pour revenir dans un gouvernement, faudrait-il encore qu'on nous le propose."

La secrétaire nationale d'EELV, Emmanuelle Cosse, lors d'une conférence de presse le 18 mars 2015, à Toulouse (Haute-Garonne).
La secrétaire nationale d'EELV, Emmanuelle Cosse, lors d'une conférence de presse le 18 mars 2015, à Toulouse (Haute-Garonne). (REMY GABALDA / AFP)