COP21 : plus de 100 multinationales s'engagent à moins polluer

Ces grandes entreprises promettent de se doter d'objectifs chiffrés de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Un chariot de course sur le parking d'un supermarché Walmart le 18 mai 2010 à Miami, en Floride (Etats-Unis).
Un chariot de course sur le parking d'un supermarché Walmart le 18 mai 2010 à Miami, en Floride (Etats-Unis). (CARLOS BARRIA / REUTERS)

Mis à jour le , publié le

Sony, Ikea, Carrefour, Walmart, Dell, Procter & Gamble, Thalys... Plus de 100 multinationales se sont engagées, mardi 8 décembre, à se doter d'objectifs chiffrés de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. Une initiative annoncée à l'occasion de la COP21, la conférence de l'ONU sur le climat à Paris.

Dans le détail, les 114 entreprises s'engagent à fixer dans les deux ans des objectifs chiffrés conformes à ce que les Nations unies estiment nécessaire pour contenir à 2 °C le réchauffement climatique mondial. Le respect de cet engagement sera établi par des évaluations indépendantes. 

Démontrer la volonté des grandes entreprises

Le groupe agroalimentaire américain Kellogg's s'est par exemple engagé à réduire de 15% ses émissions par tonne produite d'ici 2020 par rapport au niveau actuel. Dix de ces groupes disposent en outre déjà d'objectifs approuvés par des ONG, et qui correspondent à près de deux milliards de barils de pétrole économisés.

Cette annonce vise à démontrer la volonté de ces grandes entreprises d'aller au-delà des promesses souvent imprécises de participation des acteurs économiques à la lutte contre le réchauffement climatique. Les Nations unies et plusieurs organisations non-gouvernementales, comme le World Resources Institute américain, tentent de convaincre le monde des affaires de s'engager sur des objectifs chiffrés, depuis la signature du protocole de Kyoto en 1997.