COP21 : à la découverte de l'agriculture dite de conservation

France 3 s'intéresse à l'agriculture de conservation ce vendredi 4 décembre. Explications.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La COP21 se poursuit à Paris. À Berneuil-en-Bray (Oise), un agriculteur fait figure de pionnier. Ce jour-là, il sème du pois d'hiver sans avoir ni labouré ni travaillé son sol. Il écrase tout simplement ce couvert végétal de plus d'un mètre de haut. Un couvert composé de moutarde jaune, d'avoine et de féverole. Le semoir trace le sillon, dépose la petite graine et ça marche.

Plus économe, plus écologique

Avec cette nouvelle méthode culturale, plus besoin de laboure. C'est 30 litres de fioul de tracteur à l'heure d'économisé, sans compter que retourner la terre dégage du gaz carbonique. Le couvert végétal en revanche va fixer le carbone, les racines des plantes vont permettre d'éviter l'érosion et ce sont les verres de terre qui font le travail. Des groupes d'agriculteurs se sont constitués pour améliorer ces techniques. Des techniques qui pour eux ont non seulement l'avantage de réduire les gaz à effet de serre, mais aussi d'être beaucoup plus économe que l'agriculture conventionnelle. En France, 2% des surfaces sont cultivées de cette façon par quelques centaines d'agriculteurs. Mais leur travail suscite de plus en plus de curiosité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pesticide Cruiser OSR, utilisé pour le colza et accusé de contribuer au déclin des colonies d\'abeilles, a été interdit en France le 29 juin 2012. 
Le pesticide Cruiser OSR, utilisé pour le colza et accusé de contribuer au déclin des colonies d'abeilles, a été interdit en France le 29 juin 2012.  (UVIMAGES / AMANAIMAGESRF / GETTY IMAGES )