COP 21 : "Le carbone doit coûter bien plus cher"

Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos, et Christophe Ramaux, enseignant au centre d'économie de la Sorbonne, débattent dans le Grand Soir 3 ce mardi 1er décembre.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Barack Obama a affirmé pendant la COP 21 que "ça coûte plus cher de courir après le changement climatique plutôt que de s'adapter". Le journaliste Etienne Lefebvre est "absolument d'accord. Et tous les pays sont d'accord pour se rendre compte qu'à long terme on aura moins de croissance. On n'est plus dans le déni des États, des entreprises et on n'est plus dans l'opposition frontale Nord-Sud". L'économiste Christophe Ramaux est "d'accord aussi. Mais entre les déclarations et les réalisations, il y a encore un très très grand écart".

"L'écologie source de progrès"

Pour Etienne Lefebvre, "il faut rendre le carbone plus cher pour inciter les investissements à aller vers des modèles d'économie décarbonés et désinciter les énergies polluantes. Pour ça, soit on fait une taxe carbone au niveau mondial, soit on crée un marché du carbone". Mais d'après Christophe Ramaux, "le marché du carbone ne fonctionne pas du tout. En Europe, c'est une catastrophe. La tonne de carbone est de huit euros seulement". Le membre des économistes atterrés aimerait qu'on ne présente pas "l'écologie que sous l'angle de la catastrophe. L'écologie est source de bien-être, créatrice d'emplois et croissance donc de progrès".

Le JT
Les autres sujets du JT