VIDEO. Canicule : "Ces épisodes de chaleur sont aujourd'hui plus fréquents partout dans le monde"

Alors que la France est touchée par une canicule depuis plusieurs jours, Robert Vautard, spécialiste du climat, explique que ce type d'épisode de chaleur est en augmentation "un peu partout dans le monde" et "particulièrement sous nos latitudes".

avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Une canicule, rare pour un mois de juin, frappe une grande partie de la France depuis plusieurs jours. Robert Vautard, directeur de recherche au CNRS à l'Institut Pierre-Simon Laplace et spécialiste du climat en Europe, a expliqué, sur franceinfo jeudi 22 juin, que "ces épisodes de chaleur sont plus fréquents aujourd'hui un peu partout dans le monde mais particulièrement sous nos latitudes et en Europe". "La probabilité d'une vague de chaleur" comme celle de 2003 aujourd'hui "est dix fois plus importante qu'elle n'a pu l'être à la fin du XXe siècle", a-t-il ajouté.

franceinfo : Ces épisodes de chaleur sont-ils réellement plus nombreux qu'autrefois ?

Oui, c'est un des résultats principaux du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) notamment. Ces épisodes de chaleur sont plus fréquents aujourd'hui un peu partout dans le monde mais particulièrement sous nos latitudes et en Europe. On connaît la vague de chaleur célèbre de 2003 et on estime que la probabilité d'une telle vague de chaleur aujourd'hui est dix fois plus importante qu'elle n'a pu l'être à la fin du XXe siècle.

Ce sont les périodes qui sont étonnantes. On a l'impression que ça n'est plus réservé aux mois de juillet et août...

Effectivement, nous avons observé par exemple l'an passé, avec 33 degrés le 13 septembre à Paris. Des phénomènes exceptionnels pour des fins ou des débuts de saison. Ces vagues de chaleur de milieu d'été se produisent actuellement en début ou en fin de saison.

Est-ce qu'il y a une géographie des épisodes de chaleur ?

Les températures augmentent partout dans le monde, mais elles sont particulièrement remarquables dans les latitudes tempérées où la variabilité d'un jour à l'autre est très forte. Mais elles sont également très importantes dans les tropiques, au Sahel, où cela pose des problèmes de santé très importants.

Des touristes se raffraichissent près de la fontaine de Trévi à Romme, en juin 2017. 
Des touristes se raffraichissent près de la fontaine de Trévi à Romme, en juin 2017.  (TIZIANA FABI / AFP)