Changement climatique : "Il faut s'habituer aux chaleurs caniculaires, en 2040, une canicule comme celle de 2003 sera banale"

Selon le directeur général d'Eco-Act, Gérald Maradan, il faut s'attendre à des pics de chaleur de plus en plus réguliers. Néanmoins, des solutions concrètes existent, selon lui, comme la création "des îlots de végétalisation".

FRANCEINFO
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Un nouveau pic de chaleur est attendu mardi 18 juillet dans toute la France. Gérald Maradan, directeur général d'Eco-Act, une entreprise de conseil en stratégie climatique, juge mardi matin sur franceinfo que "chaque ville doit s'adapter au changement climatique", et qu'il faut faire vite, "on sait très bien qu'en 2040, une canicule comme celle de 2003 sera banale".

franceinfo : Pouvez-vous nous expliquer pourquoi est-ce qu'il fait particulièrement chaud dans les grandes villes ?

Gérald Marada : Dans les grandes villes, on a énormément de béton, donc un stockage de chaleur. On a des écarts de cinq, six degrés quand les températures sont au-dessus de 35°C. En 2003, il y avait un écart de 10°C entre les grandes villes et les zones rurales. Il y a des endroits très bétonnés, des sortes de canyons urbains, avec de grands immeubles et des rues très étroites. A ces endroits-là, les températures sont encore plus élevées, parce que ces canyons empêchent l'évacuation de la chaleur.

Est-ce que cela veut dire qu'il manque de la végétation dans les villes ?

Exactement. Pour lutter contre les îlots de chaleur, il faut créer des îlots de végétalisation. L'objectif est de réduire de deux degrés les températures. Dans la ville de Paris, si on augmente la végétalisation de 30%, on va réduire la température de deux degrés, avec effet immédiat. Chaque ville doit s'adapter au changement climatique, et n'a pas les mêmes atouts et faiblesses. Il y a des dizaines de solutions possibles pour lutter contre le changement climatique. Brooklyn, par exemple, a décidé de repeindre tous les toits en blanc. Ce qui permet de diminuer la température de 10°C, juste dans les immeubles.

Est-ce que la climatisation peut provoquer de la chaleur ?

Plus il fait chaud, plus on utilise la climatisation. Mais il ne faut pas la mettre à 19°C. Pour produire du froid, vous allez renvoyer du chaud dans l'atmosphère. Vous voyez les gros tuyaux qui sortent des commerces, c'est la chaleur que dégage la climatisation. Il faut la régler à 24-25°C, pas plus. Il faut s'habituer aux chaleurs caniculaires, parce qu'on sait très bien qu'en 2040, une canicule comme on a vécu en 2003 sera banale. Il faut qu'on commence à s'adapter dès maintenant.

Gérald Maradan, directeur général d\'Eco-Act, une entreprise de conseil en stratégie climatique, le 18 juillet 2017.
Gérald Maradan, directeur général d'Eco-Act, une entreprise de conseil en stratégie climatique, le 18 juillet 2017. (FRANCEINFO)