Canicule : la colère des parents face à des classes en surchauffe

Ce mercredi 21 juin, 66 départements sont en alerte canicule et la polémique enfle dans les écoles. De nombreux parents manifestent leur colère face à des températures jusqu'à 35 degrés dans les classes. 

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ça chauffe à Toulouse (Haute-Garonne), et les parents d'élèves dénoncent les conditions d'accueil des enfants dans certaines écoles. "Moi j'ai ma fille qui est à la maison, ça fait deux jours qu'elle a mal à la tête", explique Jennifer Garon, du FCPE Marengo.  La faute à des locaux trop anciens et mal isolés. Il fait 38 degrés dans les classes. Même cas de figure dans une maternelle d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), depuis lundi, les parents d'élèves bloquent l'accès à l'étage où il fait trop chaud.

Des températures insoutenables

Les enfants sont confinés au rez-de-chaussée un peu plus frais. Le problème est signalé depuis des années à la mairie qui, dans l'attente d'un audit, a fait livrer deux ventilateurs. Même situation à Lyon (Rhône), ici, ce sont les maîtresses qui aspergent d'eau les enfants dans une cour de récréation chauffée à blanc. Dans les classes, les températures sont insoutenables. Pourtant, les recommandations du ministère sont claires, il faut garder les élèves dans une ambiance fraîche.
Le JT
Les autres sujets du JT
Des parents d\'élèves ont bloqué l\'école de La Mareschale, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), pour demander de meilleures conditions d\'accueil en période de forte chaleur, le 19 juin 2017.
Des parents d'élèves ont bloqué l'école de La Mareschale, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), pour demander de meilleures conditions d'accueil en période de forte chaleur, le 19 juin 2017. (MAXPPP)