Canicule : des "îlots de chaleur" accentuent le phénomène en ville

Le phénomène de canicule qui touche la France depuis dimanche 18 juin est plus important dans les zones urbaines. En cause : des "îlots de chaleur" qui favorisent la montée des températures.

A Paris, le phénomène de canicule est accentué par ce qu\'on appelle des \"îlots de chaleur\". 
A Paris, le phénomène de canicule est accentué par ce qu'on appelle des "îlots de chaleur".  (LUDOVIC MARIN / AFP)
avatar
Anne-Laure BarralfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Des températures qui peuvent avoisiner les 40 degrés et qui ne redescendent pas sous le seuil des 20 degrés la nuit : l'épisode de canicule qui touche la France contraint chacun à trouver ses propres astuces pour échapper à la fournaise. En ville, le phénomène est accentué par des "îlots de chaleur", c'est-à-dire des zones qui dégagent de la chaleur supplémentaire à cause de leur constitution. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cela : le beton des immeubles et le bitume du trottoir emmagazinent beaucoup de chaleur, les climatiseurs rafraîchissent les intérieurs mais rejettent de l'air chaud dans les rues... Les zones exemptes de verdure enregistrent une vraie différence de température.

On a pu observer des contrastes entre le cœur dense du tissu parisien et le bois de Boulogne qui allaient jusqu'à 4 degrés en journée

Erwan Cordeau, spécialiste climat à l'Institut d'urbanisme d'Île-de-France

à franceinfo

 La nuit, la différence entre la ville et la campagne peut même atteindre 8 à 10 degrés. Selon une étude publiée en mai par des chercheurs hollandais, ce n'est pas un réchauffement de 5 degrés qui attend les villes à la fin du siècle mais plutôt de 7 à 8 degrés à cause de ce phénomène d'îlots de chaleur. La solution ? Construire avec des matériaux innovants, selon le spécialiste de l'Institut d'urbanisme. "À Paris par exemple, un revêtement spécifique est testé sur deux ou trois axes fréquentés. Il permet de retenir une mince couche d'eau lorsqu'on l'arrose, ce qui permet de lutter contre ce phénomène d'îlot de chaleur urbain", explique-t-il. Une autre solution serait de végétaliser les toits et les façades de la ville puisqu'implanter des espaces verts crée un îlot de fraîcheur et capte la pollution à l'ozone.

Au total, Meteo France a placé 66 départements en alerte orange à la canicule.
Au total, Meteo France a placé 66 départements en alerte orange à la canicule. (METEO FRANCE)