Canicule : "Dans les années à venir, les phénomènes climatiques seront de plus en plus violents"

A la fin du mois d'août 2016, des records de chaleur ont été battus dans de nombreuses villes. Pour Patrick Marliere, météorologue de l'agence Agate Météo, cette canicule tardive est révélatrice des bouleversements climatiques actuels. 

Près d\'une fontaine, à Lille, le 24 août 2016.
Près d'une fontaine, à Lille, le 24 août 2016. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il fait chaud, même très chaud en France. Entre le 23 et 27 août 2016, la France a a connu un épisode de canicule exceptionnellement tardif. C'est la plus importante vague de chaleur jamais enregistrée à la fin d’un mois d’août depuis le début des relevés.

Pour Patrick Marlière, météorologue de l'agence Agate Météo, cette vague de chaleur représente les prémices de phénomènes météorologiques extrêmes à venir, liés au réchauffement climatique. 

Franceinfo : Des records de température –pour la saison– battus à Paris (36,6°C), à Rouen (35,8°C), à Lille (34,5°C)... Est-ce que cette canicule est exceptionnelle ? 

Patrick Marlière : En météo, il faut rester raisonnable. Depuis 1904, on bat régulièrement des records de chaleurs. Les canicules restent des anomalies climatiques que l'on est habitué à voir. Ce qui est exceptionnel, ce n'est pas la température, mais la durée de cet épisode de chaleur, qui s'étale sur dix jours, et le fait qu'il arrive à la fin du mois d'août. On compare la vague actuelle avec la canicule de 1976, mais c'était au mois de juin, début juillet ! A Paris, l'ancien record aux mêmes dates de 1918 avec une température de 36,4°C a été battu, mais la période de sécheresse s'étalait de mi-mai à fin août. 

Comment expliquer cette vague de chaleur tardive ?

La canicule est liée à une remontée d'air chaud saharien, du fait d'un anticyclone placé sur l'est de l'Europe. Normalement, ces vagues de chaleur sont dirigées vers le Maghreb. Et dans cette région du monde, cela n'aurait rien eu d'exceptionnel. Mais la position de l'anticyclone a projeté cet air chaud vers nous. 

Est-ce le signe du réchauffement climatique ? 

Depuis quelques années, on franchit régulièrement de nouveaux records de chaleur. Il y a bel et bien un réchauffement qui est observé. Il y a trente ans, on annonçait des phénomènes extrêmes à venir avec le réchauffement climatique et cela se confirme. Avec les dernières catastrophes naturelles, ou les canicules qui s'accélèrent dans le temps, on est dans l'ordre des choses de l'évolution du climat. Et dans les années à venir, ces phénomènes seront de plus en plus violents. On se demande d'ores et déjà comme seront les tempêtes, cet hiver en France. Beaucoup de gens se préparent déjà à affronter de nouvelles inondations.