Canicule : petits bobos et gros maux causés par la chaleur

La canicule est de retour sur l'ensemble de la France. La prudence est de mise pour éviter les petits désagréments et les vrais risques pour la santé.

La journée du 1er août 2013 est déjà annoncée comme l\'une des plus torrides de l\'été. 
La journée du 1er août 2013 est déjà annoncée comme l'une des plus torrides de l'été.  (STANLEY BROWN / STONE SUB / GETTY IMAGES)
avatar
Clément ParrotFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Grosse chaleur à partir du lundi 19 juin, avec des températures qui avoisinent les 35°C dans une partie de l'Hexagone. Il est nécessaire de se prémunir des éventuels pépins physiques occasionnés par ce coup de chaud. Franceinfo revient sur les petits problèmes et les vrais dangers liés à cet épisode caniculaire.

Les jambes lourdes

Sensation désagréable accompagnant les vagues de chaleur, les jambes lourdes sont généralement causées par un mauvais retour veineux. Pour de nombreuses personnes, le moindre déplacement peut vite se transformer en une douloureuse épreuve.

Que faire contre les jambes lourdes ? Une jet d'eau froide sur les jambes permet souvent de faire disparaître cet inconfort. Dans la mesure du possible, il est également préférable de limiter ses déplacements et de se reposer en position allongée.

Les problèmes digestifs

La chaleur et la déshydratation ne sont pas les meilleurs amis du système digestif. Des diarrhées plus ou moins aiguës peuvent survenir lors des périodes de canicule.

Que faire contre la diarrhée ? Un régime à base de riz, de viande blanche, de purée (en évitant épices et légumes crus) et une bonne réhydratation (boire du thé, des tisanes ou de l'eau) devraient permettre de soulager les petits problèmes digestifs. Si la diarrhée persiste, le mieux reste de consulter son médecin.

Les crampes musculaires 

Elles surviennent le plus souvent après plusieurs jours de grosse chaleur et lors d'activités éprouvantes entraînant une transpiration abondante. Les crampes se localisent principalement dans les bras, les jambes ou encore l'abdomen.

Que faire en cas de crampes ? Le ministère de la Santé conseille de stopper toute activité pendant plusieurs heures, de se reposer dans un endroit frais et de boire de l'eau, des jus de fruits légers ou une boisson énergétique diluée.

L'insolation

Une exposition trop longue sous un soleil de plomb peut s'avérer redoutable pour l'organisme. De violents maux de tête, des nausées, une somnolence, parfois même une fièvre élevée, des brûlures cutanées et des pertes de connaissance guettent les victimes d'une insolation.

Que faire en cas d'insolation ? Il s'agit d'abord de trouver un coin d'ombre pour installer le souffrant, puis refroidissez-le avec de l'eau fraîche (une douche ou un bain d'eau froide peut soulager). Si la victime présente des troubles de la conscience (demandez-lui son nom ou bien la date du jour, par exemple) ou s'il s'agit d'un jeune enfant, il est préférable de joindre rapidement le Samu (15).

L'épuisement

Les personnes âgées sont les premières victimes de l'épuisement dû à la chaleur. Différents symptômes permettent de repérer cette affection : une pâleur inhabituelle, des étourdissements, des nausées, des vomissements, des maux de tête, une transpiration abondante, une grande fatigue accompagnée d'une faiblesse du corps, une insomnie ou une agitation nocturne inhabituelle.

Que faire en cas d'épuisement ? Se reposer dans un endroit frais et se réhydrater avec de l'eau ou des jus de fruit frais. Si l'état s'aggrave, il ne faut pas hésiter à contacter le Samu au plus vite.

L'aggravation des maladies chroniques

Les personnes qui souffrent de maladies chroniques de type respiratoire ou cardiovasculaire doivent être particulièrement vigilantes lors de cet épisode de canicule. La chaleur peut en effet déclencher des affections liées à ces maladies.

Que faire pour les personnes atteintes de maladies chroniques ? Planifier ses journées pour éviter l'exposition à la chaleur est une solution. Il est également conseillé de se protéger la tête, de se reposer fréquemment à l'ombre et, évidemment, de boire beaucoup.

Le coup de chaleur

Le coup de chaleur survient quand le corps ne parvient plus à réguler sa température, qui peut ainsi dépasser les 40°C. La déshydratation peut participer à déclencher ce mal. Il se manifeste par une température élevée, une respiration saccadée, un pouls qui s'emballe, une peau desséchée, de violents maux de tête, des étourdissements, des nausées, une désorientation ou une confusion. Les sportifs, les travailleurs en extérieur et les personnes âgées sont les plus menacés.

Que faire en cas de coup de chaleur ? Il est nécessaire d'appeler le Samu pour une prise en charge rapide. En attendant, la personne a besoin d'ombre, d'eau fraîche (attention, l'aspirine est contre-indiquée en cas de coup de chaleur) et d'air. Si vous n'avez pas de ventilateur, un éventail ou un magazine feront l'affaire. La climatisation peut être une solution, mais attention à ne pas attraper un gros rhume dans la foulée, signale Le Figaro.