En direct du Caire on retrouve notre envoyée spéciale, Dorothee Ollieric. Dorothee, avec toute l'équipe de France 2, vous avez été arrêtée et détenue par l'armée toute la journée d'hier. Pourquoi s'en prend-elle aux journalistes occidentaux.

Dorothee Ollieric : Ce que je peux vous dire, c'est qu'en 24 heures, la situation pour les journaliste a change. S'en prendre à nous, c'est une façon d'envoyer un message à l'occident. Je vous rappelle que la majorité des gens ici soutient la méthode forte employée parle général AI-Sissi. Ils ne supportrent pas la critique de l'occident. CA donne lieu a des qscenes comme celles qeue nous avons vécues Nous avons été arrêtes une dizaine d'heures. Au dela de cette histoire c'est un message des militaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==