Invitée : Agnès Jaoui au théâtre dans "Un air de famille"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 23/01/2014Durée : 00h48

Voir la vidéo

Mis à jour le , publié le

Comédienne, chanteuse, réalisatrice et scénariste, c'est une femme aux talents multiples qui ont tous été récompensés: quatre César et une Victoire de la musique. Elle revient sur les planches apres vingt ans d'absence dans une pièce qui raconte une histoire de famille. Voici maintenant l'invitée des Cinq Dernières Minutes. Cette invitée est Agnès Jaoui. Pourquoi avez-vous été incapable de dire "non" à la pièce de Léonore Confino.

Agnès Jaoui : Je n'avais pas eu tant de propositions. Je n'avais pas été sollicité par le théâtre subventionné car j'ai couché avec le privé Je n'ai pas pu dire non a ce texte extraordinaire. Elle fait un travail magnifique avec le metteur en scène.

Elise Lucet : Ça raconte l'histoire d'une famille française moyenne qui va être confrontée à l'émergence d'un vieux secret de famille. Vous incarnez la mère de famille qui tente par tous les moyens d'être parfaite. Je ne vois pas comment c'est possible avec la perception de la vie.

Agnès Jaoui : Toute mère de famille tente d'être parfaite et se sent imparfaite.

Agnès Jaoui : Elle est banale avec un mari fuyant. Le mari reste même s'il n'a plus sa place. Les enfants sont des ados qui s'en vont avec une fille anorexique.

Elise Lucet :Mais ça craque de tous les côtés. Cette pièce explose le mythe de la famille parfaite où tout va bien, celle dont tout le monde rêve mais que personne ne vit.

Agnès Jaoui : C'est un miroir. Les spectateurs sont parfois surpris et déroutés. Des amis m'ont dit que leurs enfants ne sont pas tous reconnaissables.

Lâche-moi ! N'empêche, ils sont célèbres.

Vous voyez pas que je suis sur un sudoku! Un peu de calme, j'ai le droit aussi.

C'est qui.

Un ami.

T'as pas d'ami, c'est qui.

212, connaispas.

Moi non plus, c'est un chatteur.

On a un portable pour deux, il atomise le forfait avec un chatteur.

Et alors, c'est aussi un être humain.

50/50 c'est 50/50. Attention, les minutes hors forfait vous les payez. Supplément, supplément partout. On se contente de ce qu'on a: les fondamentaux. C'est ça la vie, l'envie. Diane tu t'occuperas de papi cet après-midi, vous êtes en vacances, vous êtes des citoyens.

Il roupille, il n'a pas besoin. Je ne peux pas, j'ai un planning.

Elise Lucet : Comment ça se passe après 20 ans d'absence au théâtre.

Agnès Jaoui : Oui, c'est formidable. Je viens du théâtre. Je retrouve ma maison, je faisais de la musique pendant 10 ans, la c'est un retour sur planches. C'est une grande joie avec cette aventure.

Elise Lucet : Vous avez d'autres projets.

Agnès Jaoui : sur le portrait sur la famille d'accueil était formidable. C'est bien de montrer des belles choses dans le monde.

Elise Lucet : Merci Agnès Jaoui. "Un Air de famille", avec Agnès Jaoui, Pierre Vial, Olivier Faliez, Marie Petiot, Benjamin Witt. Mise en scène de Catherine Schaub. Une pièce de Léonore Confino. C'est au théatre de la Madeleine.

Fin de ce journal, merci de l'avoir suivi. Tout de suite, la météo. A 20H, vous avez rendez-vous avec David Pujadas. Puis l'info avec "Envoyé Spécial" et "Complément d'enquête". Nous, on se retrouve demain, même lieu, même heure.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==