Téléphonie mobile : les opérateurs en font-ils assez pour résorber les "zones blanches" ?

Le ministère de l'Economie reçoit, mercredi, les élus des communes concernées par les "zones blanches".

Un couple utilise un téléphone et une tablette le 27 janvier 2016.
Un couple utilise un téléphone et une tablette le 27 janvier 2016. (FR?D?RIC CIROU / ALTOPRESS)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Allô ?!" L'Etat s'engage à mettre fin aux "zones blanches", ces secteurs dépourvus d’accès à la téléphonie mobile ou à internet. 

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, et le ministre de l'Aménagement du territoire et de la ruralité, Jean-Michel Baylet, reçoivent à Bercy, mercredi 24 février, les élus locaux des zones concernées ainsi que des représentants des opérateurs téléphoniques. Objectif : faire disparaît les "zones blanches" d'ici à 2020, rappelle Le Monde

L'Etat doit débourser 30 millions d'euros d’ici à la fin de l'année pour raccorder 268 communes au réseau mobile. Mais les collectivités locales devront également engager des frais pour financer le terrain, assurer le raccordement électrique...

L'Etat doit également dépenser 42 millions d'euros pour aider au raccordement de 800 sites à l’écart de toute habitation mais jugés stratégiques (campings, stations de ski, lieux culturels, etc.). La moitié des investissements restera à la charge des collectivités locales. 

Le déploiement de l’internet mobile devrait, lui, être pris en charge uniquement par les opérateurs qui se sont engagés à couvrir en 3G 2 200 nouvelles communes d’ici à la mi-2017.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Téléphonie mobile : les opérateurs en font-ils assez pour résorber les "zones blanches" ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfrancetvinfo