La fin des frais d'itinérance en Europe est "l'aboutissement d'un très long combat"

Le président de l'Association française des utilisateurs de télécommunications, Bernard Dupré, s'est déclaré satisfait par la fin de la surfacturation des communications en Europe.

Une femme passe un appel à la frontière entre la France et la Belgique, le 6 juin 2017. (Photo d\'illustration)
Une femme passe un appel à la frontière entre la France et la Belgique, le 6 juin 2017. (Photo d'illustration) (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

À partir de jeudi 15 juin, quand vous utiliserez votre appareil mobile dans un des 31 pays de l'Espace économique européen (EEE), vous paierez le même prix que quand vous vous trouvez dans votre pays. Finis les frais supplémentaires, appelés le "roaming" ou frais d'itinérance. "Une bonne nouvelle", s'est réjoui, sur franceinfo, Bernard Dupré, président de l'Association française des utilisateurs de télécommunications (Afutt). Pourtant, ce dernier craint des erreurs de facturation et appelle les consommateurs à la vigilance.

franceinfo : La fin du roaming, c'est une bonne nouvelle ?

Bernard Dupré : C'est une bonne nouvelle. C'est l'aboutissement d'un très long combat de près de 10 ans des associations de consommateurs qui ont beaucoup agi auprès de l'Union européenne. C'est extrêmement rare que la Commission européenne encadre des tarifs de détail. S'ils l'ont fait, c'est que l'on a réussi à les convaincre que c'était des surfacturations relativement élevées et que le marché n'arrivait pas à se réguler par lui-même. Ils ont considéré que le marché était imparfaitement concurrentiel de ce point de vue-là et qu'il fallait intervenir et encadrer ces tarifs.

Pourquoi faut-il faire attention ?

Il y a des réserves en ce qui concerne les data, les données. Depuis l'étranger, la réglementation autorise l'opérateur à ne pas rester en mode illimité. Il peut limiter le volume de données que vous pouvez utiliser à l'étranger. Si vous êtes au-delà, l'Europe a encadré les tarifs à 7,7 euros hors taxe le gigaoctet. Il faut donc regarder son forfait.

Faites-vous confiance aux opérateurs pour mettre fin au roaming dans les conditions prévues ?

Il y a les régulateurs, les associations de consommateurs, les consommateurs eux-mêmes qui pourront nous signaler tous les problèmes. On est moyennement confiant. Quand les règles sont compliquées à calculer, on sait d'avance qu'il est parfois compliqué de reporter cela dans des factures sur des millions d'abonnés. Il peut donc aussi y avoir des erreurs de facturation.

"Il peut aussi y avoir des erreurs de facturation", Bernard Dupré

00:00-00:00

audio
vidéo