Appels téléphoniques : la France est l'un des pays les plus chers d'Europe

La Commission européenne a décidé de s'attaquer aux inégalités de prix des appels téléphoniques entre pays d'Europe. Dans un communiqué, elle explique que passer un coup de téléphone avec un mobile coûte 8 fois plus cher aux Pays-Bas qu'en Lituanie. Une situation qu'elle souhaite changer en instaurant un marché unique des télécommunications. La France n'est pas en reste : c'est le 6ème pays le plus cher d'Europe.

(Reuters)
avatar
Lucas RoxoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les chiffres révélés par la Commission européenne ont de quoi interpeller. Dans un communiqué, celle-ci révèle que les Européens paient un prix très variable d'un pays de l'Union européenne (UE) à l'autre pour leurs communications nationales. Des écarts de prix bien plus élevés que pour n'importe quel autre bien ou service. 

L'écart le plus important : 774%

"Pour des services de téléphonie mobile identiques, les utilisateurs doivent payer un prix très variable d'un pays de l'Union européenne à l'autre ", explique le copmmuniqué. "C'est pour les communications nationales sur le réseau mobile que la plus grande différence de prix a été observée : leur tarif aux Pays-Bas équivaut à 774% de celui en Lituanie ".

En euros, cela équivaut à un écart de prix de 12,8 cents par minute : un néerlandais va payer son coup de téléphone 14,7 cents par minute, contre 1,9 pour un lituanien, ce qui constitue une différence gigantesque (8 fois plus cher). 

Sur la carte ci-dessous, il est possible de comparer le prix moyen d'une minute de téléphone dans chaque pays de l'UE en cliquant sur les pays concernés. 

La France 6ème pays le plus cher --------------------------------Les estimations de la Commission européenne s'appuient sur des chiffres datant de 2011. Cette année-là, la moyenne européenne du coût d'un appel mobile était de 9,1 centimes d'euros par minute. Ce qui situe la France dans les pays les plus chers d'Europe. Un Français devait débourser 12,7 centimes d'euros par minute pour passer un appel sur son téléphone portable. Soit le 6e total le plus cher de l'UE, comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous. Depuis, les choses ont changé avec l'arrivée de Free sur le marché, en janvier 2012. Les grands opérateurs se sont adaptés et ont baissé leurs prix. Toutefois, il est encore trop tôt pour pouvoir les comparer avec les autres prix européens. Vers un marché unique des télécommunications --------------------------------------------"*Ces chiffres montrent clairement que les 28 marchés nationaux des télécommunications que compte l'Europe aujourd'hui ne constituent pas un avantage pour les consommateurs comme le ferait un marché unique* ", affirme dans le communiqué Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne et commissaire en charge des nouvelles technologies. En clair, cela veut dire que les différents opérateurs européens pratiquent des prix très élevés sans que cela ne se justifie. L'objectif de Neelie Kroes est ainsi de renforcer le marché unique des télécommunications, dès la rentrée. Début juillet, elle avait déjà annoncé qu'elle allait s'attaquer aux frais d'itinérance. Elle souhaitait alors débrider la concurrence entre opérateurs télécoms européens pour baisser les tarifs d'itinérance, ou bien les supprimer. Plus largement, ce nouveau communiqué renforce l'idée d'un "*continent connecté* ", [défendu par Neelie Kroes, notamment sur son blog personnel](http://blogs.ec.europa.eu/neelie-kroes/roaming-grief/). Il pourrait alors y avoir un tarif unique d'appels mobile en Europe.