Stabilo s'excuse pour son nouveau feutre, jugé sexiste

Le communiqué de presse accompagnant la sortie du surligneur Neon comprenait de nombreuses références réductrices à l'endroit des femmes.

Photo promotionnelle de Neon, le feutre de Stabilo qui a valu à la marque de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux, mardi 11 mars 2014.
Photo promotionnelle de Neon, le feutre de Stabilo qui a valu à la marque de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux, mardi 11 mars 2014. (STABILO)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Stabilo s'en mord les doigts. La marque de feutres a publié, mardi 11 mars, un message sur son compte Twitter pour s'excuser d'un "malentendu". L'objet de ces regrets ? La commercialisation d'un nouveau surligneur, présenté comme le pendant féminin du célèbre Boss, et jugé sexiste par les internautes.

Dans un communiqué envoyé le matin à la presse, l'agence de communication de la marque vantait les mérites du feutre Neon, destiné à "accompagner [les femmes] dans leur conquête". Neon "arbore une silhouette élancée et fluide, des courbes adoucies, un toucher velours", continue le communiqué au sujet de ce surligneur, qui "revendique un style délibérément féminin". L'objet est d'ailleurs vendu "avec une présentation inattendue en filet résille", conclut le texte.

Un "malentendu" pour Stabilo

Ces stéréotypes réducteurs ont fait bondir les internautes. Sur Twitter, les remarques acides ont plu durant tout l'après-midi.

La marque a donc fini par présenter des excuses avec un tweet, évoquant un "malentendu". Un message un rien malhabile, puisqu'il "fait rejaillir la faute sur les internautes, qui auraient mal compris, plutôt que sur la marque et l'aspect sexiste de son communiqué", souligne L'Express.fr.