Piratage informatique : un fléau qui frappe les PME

80% des PME françaises ont déjà été la cible, à différents degrés, de piratages informatiques. Des attaques pour leur soutirer de l'argent qui peuvent menacer l'existence des sociétés et leurs emplois.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La PME Clermont pièces, spécialisée dans les pièces d'électroménager et basée à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), va bientôt mettre la clef sous la porte. Elle vient d'être victime d'un piratage informatique. Des fichiers clients illisibles, le logiciel métier verrouillé. Les pirates informatiques ont totalement paralysé l'activité de l'entreprise et de ses huit salariés. Plus d'outils de travail, plus de commandes, plus de revenus, André Thomas a décidé de fermer sa société et de porter plainte.

La prévention, nouveau business

Gilles Porte, le policier chargé de son dossier, reconnaît que de plus en plus de petites entreprises, moins protégées, sont ciblées par ce type d'attaques. Face à la multiplication de ses infiltrations, des entreprises se spécialisent dans la prévention, comme Tehtris. Son cofondateur Laurent Oudot a rendu sa solution de cybersécurité accessible aux TPE pour quelques dizaines d'euros par poste informatique et par an. En France, huit PME sur dix ont déjà été visées par des cyberattaques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un écran piraté lors de la cyberattaque contre Microsoft, le 15 mai 2017.
Un écran piraté lors de la cyberattaque contre Microsoft, le 15 mai 2017. (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)