Il révèle l'intrigue de "Star Wars" sur Twitter : "J'ai reçu des menaces de mort"

Le compte d'un utilisateur de Twitter, @LandeYves, a été suspendu momentanément lundi 21 décembre, après qu'il eut révélé un passage du "Réveil de la Force".

Capture écran du compte Twitter de @LandeYves, le 22 décembre 2015.
Capture écran du compte Twitter de @LandeYves, le 22 décembre 2015. (LANDEYVES)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Demain c'est lundi. Moi je bosse. Mais si t'es en vacances et que tu vas en profiter pour voir Star Wars 7 : ..." Lundi 21 décembre, à 13h47, le célèbre twittos @LandeYves, connu pour son goût des calembours, a eu le malheur de "spoiler" un passage du dernier épisode de la saga Star Wars, Le Réveil de la Force, sorti en salle mercredi.

Suivi par près de 141 000 personnes, son compte a été suspendu automatiquement pendant une demi-journée par Twitter, avant d'être réactivé en fin de matinée mardi.

Capture écran du compte Twitter de @LandeYves, le 22 décembre 2015.
Capture écran du compte Twitter de @LandeYves, le 22 décembre 2015. (LANDEYVES)

"Un tweet un peu malheureux"

"J'ai eu un tweet un peu malheureux, je le reconnais, admet le principal intéressé, contacté par francetv info. Ce n'est pas dans mon habitude d'être dans la confrontation et je n'ai pas mesuré l'ampleur que ce tweet pourrait prendre." 

Immédiatement après la publication de son tweet, le jeune homme de 38 ans, qui "exerce un métier sérieux dans la vie", a reçu une avalanche d'insultes et des menaces de mort de la part de ses followers, très mécontents d'avoir lu malgré eux un passage du film, attendu depuis dix ans. "J'ai reçu plusieurs menaces de mort et énormément de commentaires haineux."

"C'est stupide de faire ça"

Parmi ces internautes scandalisés, "Benji", un twittos qui a insulté à de nombreuses reprises @LandeYves : "J'ai répondu très violemment à son tweet car je n'ai pas encore vu le film et je déteste me faire spoiler !" raconte-t-il à francetv info. "Il m'a gâché Star Wars 7. Je ne suis pas un fan hardcore, mais c'est stupide de faire ça, surtout quand on a plus de 140 000 followers. Je ne regrette aucunement ma réaction et je comprends que d'autres l'aient violemment insulté." Depuis, Benji s'est désabonné du compte de @LandeYves, même s'il apprécie ses "tweets drôles". "Ce qu'il a fait n'est pas tolérable", répète-t-il. 

"Je n'ai vu aucun 'Star Wars'"

Pendant un bref instant, @LandeYves pense effacer son tweet, puis se résigne : "Certains twittos ont vraiment été risibles, ils s'indignaient en retwittant mon message… Ce qui le rendait encore plus populaire et le faisait remonter sur la timeline de personnes qui ne me suivent pas ! raconte cet auteur pour la télévision et la radio. Face à ces réactions et par esprit un peu bravache, j'ai décidé de le laisser." Surtout que @LandeYves n'a jamais vu aucun Star Wars, "ni le dernier, ni les six d'avant". Pour pouvoir dévoiler l'épisode, il a simplement consulté un article du Huffington Post, garanti 100% spoilers

A la suite de nombreux signalements, Twitter suspend alors le compte de @LandeYves lundi en toute fin de journée. "Je m'en suis rendu compte à 23h59, c'était la Journée de l'orgasme et je voulais faire une blague sur l'éjaculation précoce", raconte encore le twittos. "Bon, après coup, cette blague était pourrie, mais de toute façon, je n'ai pas pu la poster." Sur le moment, @LandeYves ne comprend pas cette décision, mais imagine qu'il s'agit d'une suspension automatique, dès lors que plusieurs personnes l'ont signalé auprès de Twitter. "Je pense que c'était un mécanisme d'autodéfense de la part des gens, ils m'ont signalé pour se venger en quelque sorte..." Sur son site, le réseau social indique bien que s'il reçoit de nombreux signalements de non-respect des règles, il peut suspendre temporairement ou définitivement un compte. "Je n'ai reçu aucun message de sa part", assure @LandeYves.

"Je n'ai pas de responsabilités comme Marine Le Pen"

Après une demi-journée de suspension, l'internaute est finalement de retour parmi les twittos mardi en fin de matinée, un peu dérouté par tout ce "bad buzz". "Franchement, mon compte Twitter ne me sert qu'à raconter des blagues, deux fois par jour... Je ne représente personne et je n'ai pas de responsabilités comme Marine Le Pen et ses tweets sur l'Etat islamique." D'ailleurs, @LandeYves ne compte pas changer sa manière d'utiliser le réseau social : "Je ne vais pas me blinder, plaire à telle ou telle personne. Je ne sais même pas à qui je m'adresse."

Le jeune homme conçoit toutefois voir une petite "leçon" à cette histoire : "Tout buzz suscite un retour de bâton. Mais là, ce n'était pas voulu." Mardi après-midi, le tweet est toujours visible sur son compte. Il a été retweeté plus de 600 fois et aimé plus de 550 fois.