Présidentielle : le dilemme des électeurs de Mélenchon fait le buzz

Le mot dièse Sans moi le 7 mai, date du second tour de la présidentielle, tourne beaucoup sur les réseaux sociaux ce lundi 24 avril, ainsi que la polémique sur la fête d'Emmanuel Macron.

France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sans moi le 7 mai. Ce hashtag est très populaire sur Twitter. Il est surtout utilisé par les supporters de Jean-Luc Mélenchon. Il est souvent accompagné d'une photo d'un slogan tagué sur la place de la république à Paris : "Ni patrie ni patron, ni Le Pen ni Macron". Le mot dièse est publié aussi avec cette phrase : "Ce serait un grand acte de force que tous nous votions blanc pour montrer notre indignation face au résultat".

La Rotonde fait débat

Pour les électeurs de la France insoumise, le 7 mai, ce sera choisir entre la peste et le choléra. Le vote blanc n'étant pas reconnu, ce sera l’abstention pour une internaute. Mais un autre rappelle aux insoumis qui veulent s'abstenir le 7 mai que le programme de Jean-Luc Mélenchon prévoyait le vote obligatoire dès 16 ans.

L'autre débat sur les réseaux sociaux, c'est la polémique sur la soirée d'Emmanuel Macron à la Rotonde. Gérard Collomb, soutien d'En marche!, a publié le menu du repas sur Twitter pour montrer que ce n'était pas le Fouquet's. "C'est juste une brasserie correcte", assure une internaute.

Le JT
Les autres sujets du JT
Meeting du candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon à Chassieu (Rhône), le 5 février 2017.
Meeting du candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon à Chassieu (Rhône), le 5 février 2017. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)