Pourquoi un (futur) changement d'algorithme fait (déjà) paniquer les utilisateurs d'Instagram

Comme Twitter et Facebook avant lui, le réseau social s'apprête à changer son algorithme, qui modifiera l'ordre d'affichage des photos dans le flux de ses utilisateurs. De quoi faire râler.

Sur son compte Instagram, la YouTubeuse EnjoyPhoenix appelle ses abonnés à activer les notifications pour ne rater aucune de ses publications.
Sur son compte Instagram, la YouTubeuse EnjoyPhoenix appelle ses abonnés à activer les notifications pour ne rater aucune de ses publications. (INSTAGRAM)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Secousses au pays des filtres Rise, Amaro et Nashville. Affolés par la perspective d'un changement dans l'ordre d'affichage des publications sur le réseau social de partage de photos, de très nombreux utilisateurs d'Instagram publient, depuis lundi 28 mars, des messages empreints d'une angoisse difficilement compréhensible pour le profane. Retour sur ce psychodrame.

1Instagram annonce la mise en place d'un nouvel algorithme

Tout commence le 15 mars. Dans un communiqué publié sur le blog de l'entreprise (en anglais), Instagram annonce qu'elle renoncera bientôt à l'affichage chronologique des photos sur son service. Plutôt que de présenter à ses 400 millions d'utilisateurs les images publiées par les comptes qu'ils suivent de la plus récente à la plus ancienne, le réseau social annonce qu'il déploiera "bientôt"  un système qui affichera en priorité "les moments que nous croyons être les plus importants à vos yeux".

En clair, à l'image de ce que pratiquent déjà Facebook et Twitter, lorsqu'un utilisateur d'Instagram ouvrira l'application mobile, il ne verra plus les photos les plus récentes, mais celles des comptes avec lesquels il aura le plus interagi, via des likes ou des partages.

Dans son billet de blog, le réseau social détenu par Facebook précise que "tous les contenus seront toujours affichés, mais dans un ordre différent". Et de conclure : "Nous allons prendre notre temps pour mettre cela en place, et serons attentifs à vos retours d'expérience."

2Les utilisateurs paniquent et réclament le statu quo

Tout s'accélère lundi 28 mars, lorsqu'une rumeur persistante évoque l'implémentation de ce nouvel algorithme dans les 24 heures. Dans la foulée, de nombreux utilisateurs particulièrement suivis sur la plate-forme lancent une campagne pour que leurs publications restent visibles du plus grand nombre.

Dans des messages comportant les mots-dièse #turnmeon ("active-moi") et #letsstaytogether ("restons ensemble"), ils appellent leurs abonnés à activer les notifications, afin de recevoir une alerte à chaque nouvelle photo publiée par leurs soins.

Post éphémère pour vous dire qu'à partir de demain, Instagram ne vous montrera plus toutes les photos des gens que vous suivez, à moins d'activer les notifications ! Ce que je vous invite à faire si vous voulez continuer à voir mes photos ! Commentez ✌️ une fois que c'est fait ☺️

Une photo publiée par Enjoy Phoenix (@enjoyphoenix) le

Hey sweeties! If you want to keep seeing my illustrations click on the dots above the image and turn on post notifications! Thank you all guys for your support and nice messages that means a lot to me!!! Love you!! ✨

Une photo publiée par @cecile.dormeau le

Pour continuer à profiter de nos magnifiques clichés sur Instagram, n'oubliez pas d'activer les notifications en cliquant sur les ⚪️⚪️⚪️ à droite sous la photo et " activez les notifications". Et voilà, vous êtes tranquilles.

Une photo publiée par Le Grand Palais (@le_grand_palais) le

Pour TechCrunch, ce vent de panique n'est pas totalement désintéressé. Lorsqu'elles ne sont pas elles-mêmes présentes sur le réseau social, certaines marques approchent des utilisateurs influents d'Instagram pour mettre en valeur leurs produits — contre rémunération. "Certains ont travaillé dur pendant plusieurs mois pour augmenter leur nombre d'abonnés. Et bientôt, seuls quelques-uns verront leurs publications. (…) Et si la visibilité de leur contenu baisse drastiquement, certains comptes devront mettre la main à la poche pour s'offrir de la publicité, comme sur Facebook", écrit le site spécialisé. Une manière aussi pour Instagram de développer son offre "business".

Cette campagne a en tout cas créé un regain d'attention à la pétition postée sur le site Change mi-mars : mardi, elle comptait plus de 325 000 signatures. 

3Instagram calme le jeu

Face à cette levée de boucliers, Instagram a réagi. Lundi soir, le réseau social a indiqué sur Twitter que contrairement à ce que laissait entendre la rumeur, la mise en place du nouvel algorithme n'était pas pour tout de suite. "Nous sommes attentifs à ce que vous avez à dire (…) et vous promettons de vous tenir au courant du déploiement de ces changements", promet le message.

Certains utilisateurs de Twitter ne se sont en tout cas pas privés de railler les messages angoissés publiés la veille. Et qui risquent bien de se mutiplier avec l'arrivée effective du nouvel algorithme.