Lutte contre le terrorisme : May et Macron pressent les géants du web

Emmanuel Macron et Theresa May ont présenté un plan de lutte contre le terrorisme mardi 13 juin. Un plan d'action concret.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Internet ne sera pas un refuge, un lieu sûr pour les criminels et les terroristes. C'est le message clair adressé mercredi depuis le jardin de l'Élysée par Theresa May et Emmanuel Macron. La pression sera accentuée sur la toile et vise en premier lieu les opérateurs du web. Cette mesure fait écho à la décision prise déjà fin mai par le G7 à la demande de la Grande-Bretagne. Ses membres avaient signé une déclaration commune visant à combattre la propagande terroriste sur le web.

Des sanctions en vue

Concrètement, Theresa May et Emmanuel Macron l'ont rappelé hier : il s'agit de renforcer les obligations des opérateurs pour supprimer les contenus radicaux incitant à la haine sur la toile. Ce sont dans les deux premières heures après un attentat qu'un maximum d'esprit sensible peut être manipulé d'où l'importance d'une intervention rapide des opérateurs. Un point capital sera de réfléchir à la possibilité de poursuivre les grands groupes du web qui ne se soumettront pas à ces obligations.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique Theresa May et le président français, Emmanuel Macron, à l\'Elysée, mardi 13 juin 2017. 
La Première ministre britannique Theresa May et le président français, Emmanuel Macron, à l'Elysée, mardi 13 juin 2017.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)