Non, Mark Zuckerberg ne donne pas toute sa fortune à des œuvres caritatives

Le fondateur de Facebook a annoncé qu'il allait léguer la quasi-totalité de ses actions. Mais ce geste philantropique est très maîtrisé. Explications.

Mark Zuckerberg, sa femme Priscilla Chan et leur fille Maxima sur une photo postée le 1er décembre 2015 sur Facebook.
Mark Zuckerberg, sa femme Priscilla Chan et leur fille Maxima sur une photo postée le 1er décembre 2015 sur Facebook. (EYEPRESS NEWS / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'image est-elle trop belle pour être vraie ? Sur une photo diffusée mardi 1er décembre, Mark Zuckerberg et sa femme regardent avec tendresse leur fille Maxima, tout juste née. Dans une "lettre" accompagnant le cliché, le couple annonce le don, à terme, de 99% de leurs actions Facebook à leur nouvelle fondation caritative, baptisée la "Chan Zuckerberg Initiative". Soit une valeur de 45 milliards de dollars (42,5 milliards d'euros). Le patron-fondateur du réseau social donne-t-il pour autant toute sa fortune ? Loin de là.

L'argent ira à sa propre organisation

Comme le rappelle le site américain Gawker (en anglais), ce don va à la propre organisation de Mark Zuckerberg et non à une autre fondation ou ONG. La Chan Zuckerberg Initiative est créée "pour rassembler des gens du monde entier afin d'avancer et de promouvoir l'égalité pour les enfants de la prochaine génération", écrivent le patron de Facebook et sa femme.

Selon Gawker, les objectifs de cette fondation – "faire avancer le potentiel humain et de promouvoir l'égalité" – restent pour le moins flous. "Bill Gates, au moins, avait consacré sa vie post-Microsoft à un objectif plus tangible d'éradication du paludisme", écrit le site d'informations. En clair, Mark Zuckerberg est soupçonné de vouloir promouvoir ses propres valeurs, basées sur la marchandisation des interactions sociales, poursuit Gawker. Et le site d'enfoncer le clou : "Sa fondation n'est autre qu'une promotion des vertus du libre marché et du secteur privé, et un vote de non-confiance dans l'Etat."

Buzzfeed (en anglais) confirme que la Chan Zuckerberg Initiative n'a pas les statuts d'une organisation de bienfaisance traditionnelle, mais est structurée comme une LLC (Limited Liability Company), une sorte d'entreprise flexible, qui n'est pas obligée de dépenser son argent dans des œuvres de charité (non lucratives). La fondation de Mark Zuckerberg sera donc en mesure de dépenser son argent comme elle le veut, y compris dans l'investissement privé, comme dans des starts-up générant des profits.

Zuckerberg ne cède pas ses actions en une seule fois

Dans son message, le couple précise que ce don sera fait "au cours de [leurs] vies". Il "donnera ou redirigera pratiquement toutes ses actions Facebook ou les recettes après impôts provenant de la vente d'actions", écrit de son côté Facebook dans un communiqué envoyé au gendarme boursier américain, la SEC. Dans ce communiqué, il est précisé que Mark Zuckerberg limite le don à un milliard de dollars par an, a minima pendant les trois premières années et qu'il "compte conserver sa position de vote majoritaire dans un avenir prévisible" pour contrôler les actions détenues par cette entité. La démarche est donc parfaitement maîtrisée.

Le montant final de ce don n'est pas réellement connu. Actuellement, Mark Zuckerberg est propriétaire de 4 millions d'actions de catégorie A et 419 millions d'actions de classe B. Ce qui équivaut à 42,5 milliards d'euros, d'après le cours de l'action Facebook au 2 décembre : celle-ci vaut actuellement 107 dollars, soit une centaine d'euros. Mais la valeur boursière du portefeuille d'actions de Mark Zuckeberg peut évoluer à la hausse ou à la baisse, surtout à long terme.  

Il reste à la tête d'une fortune conséquente

Mark Zuckerberg est à l'heure actuelle le 7e homme le plus riche du monde, avec une fortune estimée actuellement à 46,8 milliards de dollars (44 milliards d'euros) par le magazine Forbes (qui tient compte des variations quotidiennes des prix des actions). En 2012, la rémunération totale du PDG de Facebook avait atteint 1,99 million de dollars (1,44 million d'euros), rappelle Le Monde. En 2013, il ne s'était versé qu'un dollar symbolique par mois.

En dehors de ses actions, dont il lui restera au moins 1%, soit 450 millions de dollars (425 millions d'euros), et de la rémunération liée à ses actions, Mark Zuckerberg a d'autres sources de revenus puis qu'il investit notamment dans des fonds d'investissement privés. Dernier en date, la Breakthrough Energy Coalition, lancée par Bill Gates, qui aura pour but de financer les entreprises qui commercialisent les solutions du secteur des énergies propres.