Attentats à Paris : le rôle des réseaux sociaux

En plateau, Martin Gouesse revient sur l'élan de solidarité qui a envahi les réseaux sociaux.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Suite à la série d'attentats terroristes qui a frappé Paris vendredi 13 novembre, les réactions ont été nombreuses sur les réseaux sociaux. Dans un premier temps, ces derniers ont servi à rassurer. "Ainsi Facebook, pour la seconde fois de son histoire a appliqué sa fonction qui permet de signaler que l'on est en sécurité. En un clic, tout votre réseau sait que vous êtes dans un endroit sûr", explique en plateau Martin Gouesse.

Des appels à l'aide

La solidarité s'est également mise en place via les réseaux sociaux. "Ainsi sur Twitter, il fallait suivre #PorteOuverte. On y trouvait des propositions d'hébergement pour les personnes coincées à Paris", poursuit le journaliste de France 3 avant d'ajouter que "très vite, ce sont des appels à l'aide qui se sont affichés, comme avec le hashtag #jecherche. Des personnes qui étaient sans nouvelles de proches qui étaient au concert au Bataclan lançaient des messages". Malheureusement, beaucoup de fausses rumeurs ont également envahi les réseaux sociaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Exemple du dispositif de photo de profil modifiée, proposé par Facebook samedi 14 novembre 2015 après les attaques terroristes qui ont frappé la région parisienne.
Exemple du dispositif de photo de profil modifiée, proposé par Facebook samedi 14 novembre 2015 après les attaques terroristes qui ont frappé la région parisienne. (FACEBOOK)