En Chine, la montée de la haine contre les Français se diffuse sur les réseaux sociaux

Depuis deux jours, des centaines de milliers d’internautes nationalistes et en furie postent des commentaires contre la France après la mort d'un Chinois à Paris, tué dimanche par la police dans des circonstances controversées.

La police chinoise, qui d’habitude censure avec beaucoup de rapidité les commentaires des Internautes en Chine, a laissé passer cette fois-ci de nombreux messages.
La police chinoise, qui d’habitude censure avec beaucoup de rapidité les commentaires des Internautes en Chine, a laissé passer cette fois-ci de nombreux messages. (Aly Song / Reuters)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

L'ambassade de France en Chine a appelé ce vendredi la communauté française à la plus grande vigilance après la violente agression mercredi à l'arme blanche d'un Français d'une trentaine d'année à Shanghai. "L'intervention d'un collègue chinois, qui s'est porté à son secours, a mis l'agresseur en fuite. Celui-ci a été interpellé peu après par la police chinoise", indique l'ambassade sur son site Internet. Le Français va bien, assure une source diplomatique à franceinfo vendredi 31 mars, mais il est toujours hospitalisé.

Commentaires haineux contre la France

Si le communiqué n'établit aucun lien avec la mort d'un Chinois de 56 ans, Shaoyao Liu, tué dimanche à Paris par un policier français dans des circonstances troubles, l'incident a provoqué plusieurs rassemblements de Chinois en colère à Paris et des incidents et en Chine, une montée de la haine contre les Français sur les réseaux sociaux.

Depuis deux jours, des centaines de milliers d’internautes nationalistes postent des commentaires inquiétants contre la France, comme l'a constaté la correspondante de franceinfo en Chine, Dominique André. Sur Weibo, notamment, le Twitter chinois, les réactions sont très violentes : "Les policiers traitent les résidents chinois comme des chiens. Ils ont abattu notre compatriote. Il faut que Pékin mette le gouvernement français sous pression", écrivent des internautes, très remontés.

Certains appellent même à boycotter les produits français "jusqu’à ce que la France présente des excuses""La Chine est plus forte que la France", écrivent certains.

Il faut continuer à manifester. Écrasons la France et détruisons la Tour Eiffel

Commentaire d'internaute chinois sur Twitter

La police chinoise, qui d’habitude censure avec beaucoup de rapidité les commentaires des internautes en Chine, a laissé passer cette fois-ci ces nombreux messages insultants.