Des passagers dans le métro parisien le 28 octobre 2010.
Des passagers dans le métro parisien le 28 octobre 2010. (MIGUEL MEDINA/AFP)

Bientôt la fin d'une frustration pour les détenteurs de smartphones adeptes des transports souterrains. La RATP s'apprête à lancer un appel d'offres pour permettre à ses usagers de surfer sur internet tout en voyageant sous la ville, révèle samedi 26 octobre le quotidien Libération (article réservé aux abonnés).

L'appel d'offre en question réserverait à un opérateur l'exclusivité du déploiement d'un service de téléphonie de troisième génération (3G) sur son réseau. Rien qu'à Paris, 5 millions d'usagers quotidiens de la régie parisienne sont privés de surf le temps de leur trajet.

Dans un courrier adressé au quatre opérateurs (Orange, SFR, Bouygues et Free), la RATP les a invité à faire acte de candidature pour "construire un réseau 3G dans les entreprises souterraines de la RATP", selon les termes de la lettre citée par Libération."Le réseau construit serait loué, sur le principe de l'itinérance" et la RATP toucherait une "sorte d'intéressement au chiffre d'affaires", écrit le quotidien.