L'UE inflige une amende de 2,4 milliards d'euros à Google

Google s'est vu infliger par Bruxelles une amende de 2,4 milliards d'euros, un record. L'Union européenne lui reproche d'être en position de quasi-monopole sur certains services en ligne.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sept années d'enquête et une amende record de plus de deux milliards d'euros. Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la concurrence, ne cache pas son plaisir et condamne le géant américain Google pour abus de position dominante. Exemple : plus de 90% des recherches sur le web se font via le moteur de recherche américain. Et selon Bruxelles, il profite de cette suprématie pour imposer aux internautes son propre comparateur de prix au détriment des concurrents.

Décision saluée par les consommateurs

Les concurrents sont relégués en troisième ou quatrième page de recherche, donc sans aucune chance de clics. Des sites soulagés par cette décision et des consommateurs satisfaits. "Quand vous allez cliquer pour comparer les prix, désormais, vous aurez le comparateur de Google et les autres, de manière équitable", explique Thomas Vinje, responsable du collectif de plaignants "Fairsearch". Google fait part de son désaccord respectueux et envisage de faire appel, mais devra d'abord s'acquitter de l'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Google France, 28 décembre 2016
Google France, 28 décembre 2016 (LOIC VENANCE / AFP)