Amazon, Apple : Bruxelles s'attaque aux pays hôtes des géants américains

La Commission européenne a décidé mercredi 4 octobre de taper un grand coup contre Amazon et Apple. Elle s'en prend aux deux pays coupables d'aider les géants américains à payer moins d'impôts, l'Irlande et le Luxembourg.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Margrethe Vestager ne les lâche plus. Après Google et Apple, la commissaire européenne à la concurrence s'attaque à Amazon, l'autre géant américain de l'internet. Elle exige le remboursement de 250 millions d'euros d'impôts que le site de vente aurait dû payer au Luxembourg. Car Amazon rapatrie tout ce qu'il gagne en France, en Espagne ou en Italie, à son siège du Luxembourg. Légal, mais pas très moral. Amazon a négocié avec le Grand-duché un taux d'imposition dérisoire dont ne bénéficient pas ses concurrents.

L'affaire confiée à la Cour de justice européenne

Un vrai changement de pied pour Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, car c'est lui qui a validé le cadeau fiscal à Amazon en tant que Premier ministre du Luxembourg, à l'époque. Bruxelles tape aussi sur Apple, qui doit cette fois 13 milliards d'euros à l'Irlande pour le même montage fiscal. La sanction a été prononcée il y a un an, mais la firme californienne n'a encore rien versé. Depuis aujourd'hui, c'est entre les mains de la Cour de justice européenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de Google sur la façade de son siège, à Mountain View (Californie, Etats-Unis), le 8 mars 2016.
Le logo de Google sur la façade de son siège, à Mountain View (Californie, Etats-Unis), le 8 mars 2016. (CHRISTOPH DERNBACH / DPA / AFP)