La Chine dévoile un rayon laser anti-drones

Pékin affirme avoir développé une arme capable d'abattre ces petits aéronefs, cinq secondes après les avoir repérés.

Un soldat chinois téléguide un drone, à l'Académie d'ingénierie des forces armées, à Pékin, le 22 juillet 2014.
Un soldat chinois téléguide un drone, à l'Académie d'ingénierie des forces armées, à Pékin, le 22 juillet 2014. (SONG FAN / IMAGINECHINA / AFP)

Mis à jour le , publié le

La Chine déclare avoir mis au point une arme capable de détruire en vol des drones légers, rapporte lundi 3 novembre la presse locale. Ce laser peut atteindre des petites cibles aériennes volant à moins de 500 m d'altitude, dans un rayon de 2 km, cinq secondes après les avoir localisées, précise l'agence Xinhua (en anglais), citant un communiqué de l'Académie d'ingénierie de Chine. Les cibles doivent aussi voler à moins de 50 m/seconde.

Mieux qu'un sniper ou qu'un hélicoptère

"Intercepter ce type de drones est habituellement le travail de snipers ou d'hélicoptères, mais leur taux de réussite est inférieur et des erreurs de précision peuvent causer des dégâts", explique Yi Jinsong, l'un des initiateurs du projet. Les médias d'Etat ont diffusé des photographies du système, composé d'un gros cube mobile, recouvert d'une peinture motif camouflage, sur lequel est fixé un canon émettant le faisceau laser. L'agence Chine nouvelle a aussi publié des clichés d'épaves de drones, détruits en vol. 

Ce système de défense est appelé à jouer un rôle clé à l'occasion d'événements majeurs organisés dans les sites urbains, comme le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (Apec), réunion au sommet pour laquelle la capitale chinoise s'apprête à fortement renforcer ses mesures de sécurité.