Des drones pour surveiller la pollution maritime

Dans l'armée et l'agriculture, les drones ont la cote sur terre, mais aussi en mer. Une société toulousaine va désormais utiliser ses aéronefs pour surveiller la pollution maritime.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au large de Brest (Finistère) il y a un an, dans le sillon de ce cargo, une nappe d'hydrocarbures de 35 kilomètres. Un flagrant délit de dégazage sauvage. Chaque année, un million de tonnes d'hydrocarbures seraient ainsi déversées dans les océans illégalement. Des délits repérés par satellite, mais aussi bientôt par drones. Un engin bardé de capteurs, de caméras et même équipé de son propre radar. "Ce radar va chercher à repérer les nappes de pétrole (...) et chercher à repérer le bateau responsable", explique Maxime Samuel, ingénieur système drone au CLS.

Une technologie rapide et précise

Toutes les images arriveront ici dans cette entreprise toulousaine. Elle vient de décrocher un contrat de dix millions d'euros avec l'Agence européenne pour la sécurité maritime pour développer cette surveillance par drone. Une technologie rapide et précise. Chaque État membre de l'Union européenne pourra faire appel directement à l'entreprise. Les images tournées par les drones seront alors considérées juridiquement comme des preuves.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drone des forces américaines. Trois responsables du groupe Etat islamique ont été tués par une frappe de l\'un de ces appareils à Raqqa, en Syrie, le 4 décembre 2016. 
Un drone des forces américaines. Trois responsables du groupe Etat islamique ont été tués par une frappe de l'un de ces appareils à Raqqa, en Syrie, le 4 décembre 2016.  (US AIR FORCE / AFP)