VIDEO. Avantagé fiscalement par l'Irlande, Apple risque une amende de 17 milliards d'euros de la part de l'UE

La décision de la Commission européenne dans cette affaire est attendue mardi.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Apple pourrait passer un très mauvais mardi 30 août : selon plusieurs sources proches du dossier, la commissaire européenne à la concurrence devrait choisir cette date pour annoncer qu'elle inflige une amende au géant californien de la technologie, accusé d'avoir profité d'une fiscalité trop avantageuse en Irlande. Le montant s'annonce salé : selon le Financial Times (lien réservé aux abonnés), la banque JP Morgan parie sur un une note de 17 milliards d'euros.

Colère du Trésor américain

La Commission européenne reproche à Apple de déplacer en Irlande la plupart de ses profits générés en Europe pour ne payer dessus que 2% d'impôts, habilement négociés avec Dublin, contre 33% en France par exemple.

Une aide d'État déguisée aux yeux de Bruxelles qui prive les autres états européens de plusieurs milliards de recettes fiscales. Apple n'est d'ailleurs pas la seule multinationale dans le collimateur. D'autres procédures sont en cours contre Fiat, Starbucks, Google et McDonald's pour les mêmes raisons.

Tim Cook, le PDG d'Apple est venu en personne plaider sa cause en janvier dernier auprès des dirigeants européens. Le Trésor américain a également tapé du poing sur la table, estimant notamment, dans une lettre à Jean-Claude Juncker, que ces enquêtes "semblent cibler les entreprises américaines de façon disproportionnée".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bâtiment d'Apple à Cork, dans le sud de l'Irlande, le 21 mai 2013.
Un bâtiment d'Apple à Cork, dans le sud de l'Irlande, le 21 mai 2013. (REUTERS)