Incendie de l'église de Fontainebleau : le sans-abri suspecté hospitalisé en psychiatrie

L'église Saint-Louis avait été la cible d’un incendie criminel et de plusieurs actes de profanation dans la nuit de samedi à dimanche.

L'église Saint-Louis de Fontainebleau a été profanée et incendiée dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 janvier.
L'église Saint-Louis de Fontainebleau a été profanée et incendiée dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 janvier. (MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

Le sans-abri placé en garde à vue dans l'enquête sur l'incendie de l'église de Fontainebleau (Seine-et-Marne) va être hospitalisé "d'office" en psychiatrie, a annoncé le parquet mardi 12 janvier. Ce marginal avait été interpellé et placé en garde à vue dans la matinée. 

Selon BFMTV, le suspect, âgé de 49 ans, était en litige avec les paroissiens et le curé. Il nie les faits qui lui sont reprochés. L'église Saint-Louis avait été la cible d’un incendie criminel et de plusieurs actes de profanation dans la nuit de samedi à dimanche. Venu constater les dégradations lundi soir dans l'église, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'était dit "très choqué par la dimension symbolique de cet acte abject".

Du mobilier classé détruit

Trois foyers d'incendie avaient été allumés dans l'église, provoquant des dégâts matériels, dont du mobilier historique classé. "On peut parler de profanation car ils ont renversé des hosties par terre et le ciboire a été volé", avait rapporté le curé de la paroisse, José Antonini. "On est blessé évidemment, mais notre vocation première c'est d'être, dans le cadre de la République, un lieu de paix, de prière, de réconciliation", avait ajouté le prêtre de 61 ans.