Imprimante

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 30/01/2014 Durée : 00h38

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le dossier de cette édition. On va se projeter dans le futur avec ce qu'on appelle déjà la quatrième révolution industrielle. Il y a eu la machine a vapeur, il y a eu l'électricité. Plus récemment, l'informatique et le numérique. Voici l'imprimante 3D. Tous les objets, des plus petits aux plus gros, pourront être fabriqués, souvent à domicile, par ces machines. c'est peut-être la fin des échanges commerciaux tel qu'on les connaît. Bonsoir Christophe de Vallambras. Vous nous direz dans un instant comment fonctionnent ces imprimantes.

Il aurait dû racheter un sac a dos quand l'une des boucles s'est cassée Mais ce jeune père de famille a une autre méthode, grâce aux milliers de fichiers disponibles sur Internet, qu'il transfère sur ses imprimantes 3D, en deux heures la réparation est prête.

Là ça sort du four.

Une petite boucle plastique toute neuve, une révolution industrielle.

Ça clip, ça marche, le test est plutôt concluant.

Plus besoin d'aller en magasin. Pour reproduire à l'identique ces figurines, normalement façonnées en Asie. La fabrication à domicile: un bouleversement pour le commerce mondial. Finies les traversées en porte-conteneurs. Pour ce spécialiste, c'est le début d'une nouvelle ère.

Ça change notre façon de consommer. Plutôt que d'aller acheter, on va fabriquer soi-même. Et dans certains types de cas, on va acheter un objet et le répliquer.

Photocopier en 3D. Le scanner est déjà sur le marché. Changement pour les particuliers. Virage historique pour l'industrie. Maison imprimée contre chantier. Pour le géant mondial de logiciels 3D, ce nouvel outil ne signifie pas la fin des emplois industriels.

Il continuera à y avoir des usines. Mais leur forme sera différente. Il y aura des réseaux d'usines, qui seront plus petites. Cette relocalisation va créer des emplois.

Elle va transformer les entreprises. Le rêve est accessible à tous. L'un des derniers clients de cette société d'impression 3D est une petite PME, qui vient de lancer cette caméra.

En nous faisant faire toutes les pièces plastiques, il s'est affranchi de la contrainte de fabriquer un moule. On est dans un nouveau type de fabrication.

L'aventure commence à peine. Du côté des biotechnologies, le rêve d'imprimer des tissus pour fabriquer une oreille ou un coeur, serait presque à portée de main. La main artificielle est une réalité. Dans l'aéronautique, le procédé permet d'assembler des pièces plus légères, synonymes d'économie. Les agences spatiales imaginent des imprimantes capables d'assembler en apesanteur des téléscopes, ou construire des bases. La prochaine base s'écrira en 3D.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==