Allemagne : un infirmier soupçonné d'avoir tué plus de cent personnes

L'homme a avoué avoir injecté volontairement des substances potentiellement mortelles à une trentaine de personnes, mais la police soupçonne un nombre de victimes bien plus élevé.

L\'entrée de l\'hôpital d\'Oldenburg (Allemagne), le 27 novembre 2014.
L'entrée de l'hôpital d'Oldenburg (Allemagne), le 27 novembre 2014. (INGO WAGNER / DPA / AFP)
avatar
franceinfo avec ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il a déjà été condamné à la prison à vie, en 2015, pour le meurtre de deux patients. Mais cet infirmier allemand pourrait, en réalité, avoir tué 106 personnes. C'est ce qu'a annoncé, jeudi 9 novembre, le parquet d'Oldenbourg (nord de l'Allemagne).

Niels H., âgé de 40 ans, a avoué avoir injecté volontairement des substances potentiellement mortelles à une trentaine de patients, pour ensuite tenter de les ranimer et passer pour un héros. Problème : l'infirmier a affirmé ne pas se souvenir de tous ses actes. La police a donc procédé à 134 exhumations afin de savoir s'il n'y avait pas d'autres victimes.

Les enquêteurs soupçonnent désormais Niels H. d'avoir tué 38 personnes dans une clinique d'Oldenbourg et 62 dans un établissement de Delmenhorst (nord du pays), en plus des deux meurtres pour lesquels il a été déjà été condamné. Lors de son procès, en 2015, il avait expliqué avoir agi "par ennui", racontait la radio allemande Deutsche Welle (en anglais).