Peillon annonce 40 000 recrutements de profs pour 2013

Le ministre de l'Education nationale accélère son plan de recrutement pour l'Education nationale. 22 000 postes seront des remplacements de départs à la retraite. Retour sur les principales étapes.

Le ministre de l\'Education, Vincent Peillon, lors d\'un discours pendant les journées parlementaires, à Dijon (Côte-d\'Or), le 19 septembre 2012.
Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, lors d'un discours pendant les journées parlementaires, à Dijon (Côte-d'Or), le 19 septembre 2012. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

POLITIQUE - "Près de 40 000 professeurs" vont être recrutés en 2013. L'annonce a été faite par le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, jeudi 20 septembre sur France Culture. Le recrutement va donc s'accélérer, dans la droite ligne des promesses de campagne de François Hollande qui s'est engagé à créer 60 000 postes. Retour sur ce qui a été fait et ce qui est prévu.

Ce qui a déjà été fait

Vincent Peillon a dit avoir "fait le maximum" pour que la rentrée 2012 "se passe le mieux possible", raconte 20 Minutes, reprenant des propos du ministre de l'Education interviewé le 3 septembre sur France Inter. Le gouvernement a réinjecté 1 000 postes de professeurs des écoles, réduisant ainsi à 13 000 les suppressions de postes décidées par la droite, selon le principe de non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. 

"Nous avons rouvert dans l'urgence 750 classes depuis le mois de juin", avait précisé Vincent Peillon, cité par Le Parisien ajoutant : "Nous avons fait en sorte d'affecter les professeurs les plus expérimentés sur les classes les plus importantes", en référence aux classes de CP. Et le ministre de préciser qu'il faudrait "un peu plus de temps pour réparer tous les dégâts qui ont été faits".

Ce qui va être fait tout de suite

Vincent Peillon a annoncé qu'il allait recruter "dans les jours qui viennent" 90 professeurs pour faire face à des problèmes de remplacement. "Nous finissons à l'instant une discussion avec les représentants syndicaux pour rouvrir au-delà" des 1 000 professeurs "les listes complémentaires" aux concours d'enseignants "car il y aura des tensions de remplacements", a indiqué le ministre.

Voir la vidéo

Ce qui sera fait en 2013

Parmi les 40 000 postes ouverts au recrutement en 2013, environ 22 000 concerneront le remplacement de professeurs partant à la retraite, a précisé le ministère de l'Education nationale, indiquant que le détail serait communiqué dans le projet de loi de finances 2013.

Restent 18 000 postes. Ils correspondent à la partie des 150 000 emplois d'avenir, que le gouvernement veut créer pour lutter contre le chômage des jeunes, réservée aux futurs enseignants, comme l'avait indiqué Matignon cité Le Point, le 23 août. Si les emplois d'avenir visent en priorité les jeunes non-diplômés, ils comportent un volet spécial : la création d'"emploi d'avenir professeur". "Il sera ouvert aux étudiants boursiers en deuxième année de licence venant prioritairement des zones urbaines sensibles", précise le site de l'hebdomadaire. Ce dispositif servira alors au "pré-recrutement" d'enseignants.