L'affaire fait tache en Bourgogne. Labouré-Roi, une des principales maisons de négoce en vins de la région, se trouve au cœur d'une vaste affaire de fraude présumée à la coupe et sur l'étiquetage.

Le premier volet de cette affaire, qui concerne la coupe de grands crus avec des vins de table, porte sur "500 000 bouteilles" pour une valeur de "2,7 millions d'euros", selon le procureur. La tromperie à l'étiquetage concerne, elle, 1,1 million de bouteilles, dont la valeur n'a pas été estimée. "S'il y avait une rupture de stock de Meursault 2008, le Meursault 2010 était transformé en 2008 sur l'étiquette", a détaillé le parquet, qui a également évoqué le fait d'"ajouter la mention 'Vieilles vignes'" sur ce qui n'en était pas.

Denis Sébastien, de France 2, revient sur cette affaire.

Labouré-Roi, une des principales maisons de négoce de Bourgogne, se trouve au cœur d'une vaste affaire de fraude présumée.
Labouré-Roi, une des principales maisons de négoce de Bourgogne, se trouve au cœur d'une vaste affaire de fraude présumée. (PETER AND GEORGINA BOWATER / TIPS / AFP)