Ils réalisent un rêve d'enfant : apprendre à pédaler. En France, il existe une quarantaine de vélo-écoles : des écoles pour apprendre à faire du vélo aux adultes. La première a été créée il y a moins de quinze ans.

Les motivations des uns et des autres sont variées. "Ma fille, elle adore faire du vélo. Et j'ai déjà essayé avec elle mais c'était pas ça", raconte Zahia. "Là, c'est un défi. Je voulais aller au-delà de mes craintes. C'est ma sœur qui m'a inscrite parce qu'elle a vu mon envie et mon blocage. J'avais la trouille mais je suis ravie d'être ici", explique Nabila. Pour Aminata, c'est professionnel. "Je suis en train de faire une plantation de cacao en Côte d'Ivoire. Et comme c'est 18 hectares, j'aimerais les parcourir à vélo."

Dans cette école de Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), les hommes ne constituent que 15% des 250 élèves initiés chaque année. Ce sont en majorité des femmes nées à l'étranger, le plus souvent salariées ou diplômées, qui suivent les cours. "Il y a beaucoup d'hommes qui ne savent pas faire de vélo mais qui n'osent pas le dire, estime François Fatoux, président de l'association Vivre à vélo en ville. Il ne faut pas avoir honte de quelque chose que l'on ne sait pas faire parce qu'on ne l'a jamais appris", poursuit-il. Si vous souhaitez vous mettre en selle, comptez trois euros la séance.

Une élève du vélo école de Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).
Une élève du vélo école de Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). ( FRANCE 3 / FRANCETV INFO)