Quinze personnes ont été interpellées mercredi 27 mars à Grigny (Essonne) au cours d'une vaste opération de police menée dans la cité de Grigny 2, classée zone de sécurité prioritaire. Ces individus sont soupçonnés d'être impliqués dans l'attaque du RER D à Grigny-Centre, survenue samedi 16 mars.

Entre 180 et 190 policiers – dont une équipe du Raid – ont lancé leur opération dès 6 heures, selon Europe 1"Comme les personnes visées représentent un réel danger, nous avons voulu le soutien des membres du Raid, explique le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, au ParisienNous avions ces individus en ligne de mire depuis plusieurs jours."

La plupart des quinze personnes interpellées sont des mineurs, indique Europe 1. Elles ont été placées en garde à vue à Evry. Des saisies ont été réalisées à leur domicile, précise Le Parisien : vêtements portés par les agresseurs présumés lors de l'attaque, cartes d'identité de victimes et objets du butin.

Des policiers à la gare RER de Grigny (Essonne), le 19 mars 2013.
Des policiers à la gare RER de Grigny (Essonne), le 19 mars 2013. (MARTIN BUREAU / AFP)