La députée socialiste de Seine-Saint-Denis, Elisabeth Guigou, s'est déclarée, mardi 19 juin sur BFMTV, "préparée et très motivée" pour la présidence de l'Assemblée nationale, sans annoncer ouvertement sa candidature. "Je suis prête", a simplement indiqué l'ancienne ministre de la Justice.

A la veille du dépôt des candidatures, après la défaite aux législatives de Ségolène Royal, les prétendants au perchoir sont nombreux, de Claude Bartolone à Jean Glavany. Mais l'ex-garde des Sceaux a fait valoir son expérience de parlementaire et le fait qu'il fallait un symbole en faveur de la parité : "Il faut un vrai signal pour féminiser l'Assemblée nationale. (...) On a encore moins de 30% de femmes députés, c'est une honte."

Elisabeth Guigou, députée de Seine-Saint-Denis, le 18 juin 2012 à l'Assemblée nationale, à Paris.
Elisabeth Guigou, députée de Seine-Saint-Denis, le 18 juin 2012 à l'Assemblée nationale, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)