VIDEO. Pour Sapin, l'Etat laissé par la droite est "complément en faillite"

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a déclaré sur Radio J. "Il y a un Etat mais c'est un Etat totalement en faillite", a-t-il dit. "C'est la raison pour laquelle il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif."

Voir la vidéo
radio J

Mis à jour le , publié le

Le gouvernement français doit impérativement s'en tenir à son programme de réduction des déficits publics et ne pas céder aux "sirènes" qui l'invitent à renoncer à l'austérité, a déclaré dimanche 27 janvier le ministre du Travail, Michel Sapin, sur Radio J. "Il y a un Etat mais c'est un Etat totalement en faillite", a-t-il dit. "C'est la raison pour laquelle il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif."

La politique d'austérité du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, qui s'est engagé à ramener les déficits publics français à 3% du PIB à la fin de l'année, est critiquée sur sa gauche. L'ancien Premier ministre Michel Rocard critique également ce calendrier serré: dans le Journal du Dimanche, il juge notamment que la consommation, un des moteurs de la croissance, est en panne.

"Nous sommes à la fois dans l’urgence sociale et l'urgence économique (...) y a une urgence sociale et il faut une action dans la durée", a-t-il ajouté Michel Sapin, affirmant que "c'est dans la durée qu'on réforme une économie".

Le ministre du Travail, Michel Sapin, 12 décembre  2012
Le ministre du Travail, Michel Sapin, 12 décembre  2012 (BERTRAND GUAY / AFP)