L'UMP n'a pas donné de consigne de vote lundi 11 juin, lors de son bureau politique extraordinaire organisé en vue du second tour des élections législatives. Le parti n'a choisi ni Front national ni front républicain dans les circonscriptions où un candidat de gauche se retrouve seul en lice face à un candidat d'extrême droite. 

"En cas de triangulaire, nous demandons à la totalité des candidats qui sont en situation de se maintenir de le faire, a déclaré Jean-François Copé, le secrétaire général du parti. Voter au second tour pour le FN, cela va faire passer la gauche, le laxisme en manière de sécurité et le déni de réalité." 

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-Francois Copé, était devant la presse lundi 11 juin à l'issue d'un bureau politique extraordinaire du parti qui a arrêté sa stratégie vue du second tour des législatives.
Le secrétaire général de l'UMP, Jean-Francois Copé, était devant la presse lundi 11 juin à l'issue d'un bureau politique extraordinaire du parti qui a arrêté sa stratégie vue du second tour des législatives. (MEHDI FEDOUACH / AFP)