Nadine Morano "ne regrette rien", lundi 18 juin. La veille, pourtant, l'ex-ministre UMP a été battue au second tour des législatives, dans son fief de Toul, en Meurthe-et-Moselle. Durant l'entre-deux-tours, elle avait appelé avec insistance les électeurs du Front national à voter pour elle. En vain.

Nadine Morano, ancien ministre de l'Apprentissage, a été éliminée. Elle n'a obtenu que 44,33% des suffrages, alors que le candidat PS Dominique Potier en a recueilli 55,67%.

Nadine Morano, le 17 juin 2012, à Toul (Meurthe-et-Moselle).
Nadine Morano, le 17 juin 2012, à Toul (Meurthe-et-Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)