Des trains à quai, des portes prises dans la glace, c'est ce que certains Franciliens ont découvert, mardi 12 mars, au matin en allant au travail. Des centaines de voyageurs sont restés coincés dans des gares en banlieue parisienne. La neige n'a pas faibli dans Paris et ses environs toute la journée de mardi. Fait rarissime, la SNCF, confrontée aux blocages, a finalement demandé, mais un peu tard, aux voyageurs venus travailler à Paris de renoncer à se rendre dans les stations. La neige paralyse une partie de la France et de l'Europe, provoquant de sérieuses perturbations dans les transports. Et la situation n'est visiblement pas près de s'arranger.

Le trafic des bus parisiens était presque inexistant. Tiphaine de Tricornot et Jean-François Monier de France 2 ont rencontré des usagers de la SNCF et de la RATP qui ont évoqué leur fatigue, et surtout leur amertume. 

Des voyageurs attendent leur train à la gare du Nord, à Paris, le 12 mars 2013. Les transports en commun sont perturbés en raison des fortes chutes de neige.
Des voyageurs attendent leur train à la gare du Nord, à Paris, le 12 mars 2013. Les transports en commun sont perturbés en raison des fortes chutes de neige. (A. GELEBART / 20 MINUTES / SIPA)