Invité sur France 2 ce matin, le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, estime que la hausse de la CSG n'est pas inéluctable. Pourtant, cette piste pour financer la protection sociale, en réduisant les cotisations des entreprises, est de plus en plus évoquée. Elle permettrait d'obtenir rapidement des ressources, avec toutefois le risque de peser sur le pouvoir d'achat.

Jean-Marc Ayrault a estimé, mardi 10 juillet sur France 3, qu'une hausse de la CSG comptait parmi les options possibles pour le financement de la protection sociale, que le gouvernement a promis de réformer en 2013. Interrogé sur la piste d'une hausse de la CSG pour alléger le coût du travail, le Premier ministre a rappelé que "le Haut conseil pour le financement de la protection sociale est saisi, à (son) initiative, d'une analyse de tous les modes de financement de la protection sociale et parmi les modes de financement, il y a les cotisations, il y a la CSG".



Le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, le 29 mai 2012.
Le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, le 29 mai 2012. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)