VIDEO. Haute couture, Sidaction, presse : Pierre Bergé, un homme aux multiples causes

L'homme d'affaires est mort, vendredi 8 septembre, des suites d'une "longue maladie".

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est l'histoire d'un homme de l'ombre passé à la lumière. L'homme d'affaires Pierre Bergé est mort, vendredi 8 septembre, à l'âge de 86 ans, à son domicile à Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhône). Il a d'abord vécu dans l'ombre du grand couturier Yves Saint Laurent, son compagnon de 50 ans, et dans celle de François Mitterrand, son modèle en politique, avant de s'investir fortement dans les domaines de la presse et de la lutte contre le sida. 

Né en 1930 sur l'île d'Oléron (Charente-Maritime), Pierre Bergé a rejoint Paris à la fin des années 1940, avec son ambition et sa passion pour l'art et la littérature. Il y a rencontré Louis Aragon, Jean-Paul Sartre ou encore André Breton, et est devenu l'amant du peintre Bernard Buffet, dont il a géré l'image et la carrière dès 1950.

Une rencontre avec Yves Saint Laurent en 1958

Sa rencontre décisive avec Yves Saint Laurent a eu lieu en 1958, le jour de la présentation de sa première collection, après la mort de Christian Dior. "Je l'ai rencontré le le jour où il a rencontré la gloire", disait Pierre Bergé. Ensemble, ils ont ouvert leur propre maison de couture, spécialisée dans le prêt-à-porter de luxe : Yves Saint Laurent.

Cet homme de gauche, libéral convaincu, est ensuite devenu un homme de presse. Il a été actionnaire majoritaire du Monde puis du Nouvel Observateur. C'était aussi un militant de la cause homosexuelle, qui a notamment manifesté contre le pape aux côtés d'Act Up. Il était, jusqu'à sa mort, le président du Sidaction. Une partie des fruits de la vente de sa collection d'objets d'art avait été investie dans la recherche contre le sida.

Pierre Bergé, le 6 avril 2014, dans les locaux du Sidaction, à Châtillon (Hauts-de-Seine).
Pierre Bergé, le 6 avril 2014, dans les locaux du Sidaction, à Châtillon (Hauts-de-Seine). (ALAIN JOCARD / AFP)