Interrogé sur France 2, Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, a affirmé qu'il ne ferait pas, comme Nadine Morano, d'interview dans le magazine d'extrême droite Minute. Ce matin, l'ancienne ministre avait lancé un appel aux électeurs du FN.

"Je ne m'exprimerai pas dans Minute ni dans des journaux de cette nature, je ne le ferai pas non plus dans L'Humanité", a t-il déclaré. A propos du tweet de soutien de la compagne du président de la République, Valérie Trierweiler, à Olivier Falorni, dissident socialiste concurrent de Ségolène Royal dans la circonscription de La Rochelle, il ajoute : "Je suis très mal à l'aise pour commenter cette affaire qui est d'une incroyable légèreté."

Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, interrogé sur France 2 mardi 12 juin 2012
Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, interrogé sur France 2 mardi 12 juin 2012 ( FRANCE 2)