L'objectif de la police est clair : "déstabiliser les délinquants". Depuis le 13 février, 70 CRS sont déployés en permanence dans trois quartiers de Mulhouse (Haut-Rhin), classés Zone de sécurité prioritaire. Alors que Manuel Valls et Christiane Taubira dressaient, lundi 13 mai, un premier bilan de ces ZSP, France 2 s'est rendue dans cette ville d'Alsace. Grâce en partie à des patrouilles de police plus fréquentes, la délinquance dans ces quartiers a baissé de près de 9% au premier trimestre.

"Ça va beaucoup mieux", estime un pharmacien dont la vitrine a déjà été vandalisée dans le passé. "Il y a moins de voitures incendiées, moins de provocations", ajoute-t-il. D'autres regrettent les contrôles policiers plus fréquents, voire trop. "Ici, on a besoin d'autre chose que de cars de CRS, comme du travail", affirme un jeune habitant du quartier. La mairie, elle, réclame le maintien du dispositif.
Des CRS prennent part à une intervention dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants, le 16 octobre 2012, à Mulhouse (Haut-Rhin).
Des CRS prennent part à une intervention dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants, le 16 octobre 2012, à Mulhouse (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)