Fêter les amoureux, oui, mais pas les amoureux homosexuels, pour un Subway de la ville d'Angers (Maine-et-Loire). Le restaurant de sandwichs a proposé, jeudi 14 février, pour la Saint-Valentin, une réduction réservée aux couples hétérosexuels. Sur cette affiche, qui a beaucoup circulé sur le réseau social Twitter, figure l'inscription suivante : "Saint-Valentin - Jeudi 14 février - Fête des amoureux pour les couples (H/F*)".

L'astérisque renvoie à la mention suivante, écrite en petit tout en bas de l'affiche : "Discrimination (?) : Non, la loi de mariage pour tous a avancé, mais n'est pas encore ratifié par le sénat. Jusque la je utilise la loi de la liberté d'expression (sic)". 

Affiche retirée, établissement fermé

Le gérant de l'établissement, qui est une franchise, est introuvable, selon un employé joint par francetv info.

De son côté, la direction de Subway France a réagi vendredi en milieu d'après-midi sur Twitter. Elle a précisé que l'affiche a été retirée "immédiatement". Ce que conteste une internaute du groupe Les DurEs à Queer sur Facebook. Mais Subway France, contacté par francetv info, insiste et indique que la pancarte a été retirée "dans l'heure".

Patrick Rety, agent local des franchises Subway Bretagne / Pays de la Loire, a décidé de fermer l'établissement jusqu'à nouvel ordre et n'est toujours pas parvenu à joindre le gérant. "C'est grave en 2013. Il fallait marquer le coup. Je n'accepte pas ce genre de choses, je déteste ça", a-t-il affirmé à francetv info. Sur Twitter, une internaute confirme la fermeture du restaurant :  

La direction du groupe envisage des sanctions, a indiqué la chaîne de restauration à francetv info. Le groupe se dit "horrifié" et se "désolidarise de cette initiative personnelle d'un franchisé, un cas marginal face aux 420 restaurants français". Subway souhaite "une sanction très grave, importante et exemplaire".